Des déménagements aussi fréquents que les années précédentes

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Des déménagements aussi fréquents que les années précédentes
Les déménageurs n’ont pas chômé depuis le début de la pandémie. (Photo : Gracieuseté – Déménagement JFC)

La fin prochaine des baux de locataires coïncidera avec plusieurs déménagements, sans oublier ceux et celles qui emménagent dans un nouveau lieu comme propriétaire. La préparation et les déplacements en déménagement seront différents cette année, à cause de la COVID-19.

Marco Roy, propriétaire de Déménagement T.G., s’occupait d’un contrat à la Seigneurie du Jasmin (Saint-Georges) lorsque nous l’avons joint par téléphone. Les gants et la distanciation sociale sont maintenant imbriqués dans les opérations de la compagnie.

«Pour le masque, on le porte si le client nous le demande. On désinfecte les camions après chaque déménagement. Les achats d’équipements de protection nous ont apporté des dépenses supplémentaires. Ça prend plus de temps pour effectuer un déménagement dans les normes, donc ça coûte plus cher au client», dit M. Roy.

Les opérations de l’entreprise n’ont pas beaucoup ralenti durant la pandémie. «Depuis le début du déconfinement, ça n’arrête pas. D’habitude, il y a beaucoup de contacts humains dans les déménagements. Des fois, on avertit des clients de respecter la distance de deux mètres. Les gens connaissent les règles d’hygiène», indique Marco Roy.

Chez Déménagement JFC, les employés ne chôment pas. L’entreprise applique certaines règles sanitaires, sans tomber dans l’excès. Selon le propriétaire Jean-François Landry, avec l’arrivée du printemps, les clients sont moins paniqués face à la COVID-19.

«Notre travail se fait aussi vite que d’habitude. C’est impossible de garder toujours une distance entre les clients et déménageurs. La majorité, ça ne les dérange pas. Il n’y a pas beaucoup de cas dans la région. On sait que la maladie est surtout dangereuse pour les aînés. Avec eux, on fait plus attention», affirme-t-il.

Soi-même

Après le déménagement, il est recommandé d’attendre 24 heures avant de se départir des boîtes vides. (Deposit Photos)

Vous souhaitez effectuer le travail vous-même avec des proches, au lieu de faire appel à une entreprise spécialisée ? La Société d’habitation du Québec (SHQ) a publié un guide des bonnes pratiques sanitaires à adopter lors d’un déménagement.

Les règles hygiéniques de base, prônées par l’Institut national de santé publique du Québec (lavage des mains, distance de deux mètres, etc.), s’appliquent en tout temps.

Il faut notamment convenir du moment de la prise de possession du lieu avec l’ancien locataire ou le propriétaire, afin d’éviter le croisement des deux groupes le jour du déménagement.

La SHQ suggère également de confier à une personne le rôle de «gardienne des règles d’hygiène» pendant les opérations. On doit aussi désinfecter toutes les pièces et attendre 24 heures avant de se départir des boîtes vides.

Le guide complet est téléchargeable ici.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des