L’émission des permis de moto prend du retard

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
L’émission des permis de moto prend du retard
Les deux tiers des élèves risquent de ne pas avoir leur permis cette année. (Photo : libre de droits)

MOTO. Alors que le déconfinement commence çà et là, la période d’émission des permis de conduire de moto doit être relancée, selon Vachon école de conduite supérieure, qui a pignon sur rue à Sainte-Marie, Saint-Georges, Sainte-Justine et La Guadeloupe.

Aux dires de Samuel Vachon, directeur adjoint de l’entreprise, la saison a actuellement six semaines de retard comparativement aux autres années. « Normalement, nous vivons notre plus gros “rush” de l’année, alors que les deux tiers des élèves risquent de ne pas avoir leur permis », a-t-il soulevé.

Les désinfectants sont prêts à être utilisés. (Photo gracieuseté)

Or, l’équipe en place est à son avis prête à reprendre les cours pratiques, notamment grâce à la mise en place de toutes les mesures sanitaires nécessaires: toilettes-remorque, lavage des mains, aucun prêt d’équipement, moto désinfectée entre chaque client, pas de mélange de groupe, utilisation de masque et gants au besoin, etc.

« On a présenté un plan. La saison de moto c’est court, mais c’est très bon pour une relance économique du Québec! », a-t-il prononcé.

Des appuis

Par voie de communiqué, Lise Champagne, présidente-directrice générale de Vachon école de conduite supérieure et présidente de l’Association des écoles de conduite du Québec (AECQ), a confirmé qu’avec le déconfinement, des procédures et un protocole sanitaire très sécuritaires pourraient être mis en fonction rapidement.

Pour sa part, Sylvain Bergeron, président de la Fédération motocycliste du Québec (FMQ), a rappelé que la population sera invitée à visiter le Québec cet été et que la moto est un véritable moteur de l’économie. « Les activités sur route et hors route représentent près de 400 M$ par saison. Il n’y a rien de mieux qu’un voyageur à moto pour rouler et faire des excursions sur nos vastes territoires », a-t-il déclaré.

Sylvain Bergeron, président de la FMQ, et Lise Champagne, présidente-directrice générale de Vachon école de conduite supérieure et présidente de l’AECQ. (Photo gracieuseté)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des