Les finissants de la PBV sont déçus mais comprennent

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Les finissants de la PBV sont déçus mais comprennent

ÉDUCATION. Les écoles secondaires n’ouvriront leurs portes qu’en septembre prochain. Si la situation a probablement donné envie à quelques adolescents de sauter de joie, pour les finissants de la Polyvalente Benoît-Vachon (PBV) de Sainte-Marie, c’est tout un chapitre de leur vie qu’ils voient se terminer en queue de poisson.

« Je suis vraiment ébranlée. Je me suis impliquée durant les cinq années de mon secondaire et pour moi, cette année était vraiment la cerise sur le sundae. […] Je suis très consciente que certains finissants sont contents de ne plus jamais remettre les pieds dans l’école, mais personnellement, j’étais en pleurs quand j’ai appris la nouvelle », a prononcé la finissante Laura Bilodeau.

Par ailleurs, l’étudiante s’en remet entièrement à la polyvalente en ce qui a trait à la soirée du bal. « Un bal reporté ne me dérangerait pas à moyen terme. Pour ma part, s’il était au printemps prochain, il y aurait de fortes chances que j’aie passé à autre chose, qu’une autre étape de ma vie soit débutée », dit-elle.

Partageant sa déception, Dérek Berthiaume a souligné que les élèves travaillent certainement pour l’obtention de leur diplôme, mais aussi pour les moments forts et rassembleurs qui se déroulent en partie dans les quatre derniers mois de leur parcours. « Malheureusement, nous ne les vivrons pas. Nous sommes tous attristés de la situation, mais cela va sans dire que nous reprendrons le temps perdu entre amis! », a-t-il commenté.

Quant au bal, il fait également confiance à la direction de l’école, tout comme à Guylaine Lecours, responsable de la vie étudiante, qui travaillent d’arrache-pied pour trouver des compromis à la tenue de la soirée.

« Même si ce n’est la faute de personne, je ressens un sentiment d’injustice parce qu’on est les seuls à s’être fait enlever cette partie importante de notre vie. […] Je pense que nous attendions tous cette année avec impatience et c’est très frustrant que nous n’ayons pas pu profiter de nos derniers moments ensemble. Nous ne savions même pas que notre dernière journée était la dernière et nous avons manqué la majorité des événements importants qu’on attendait depuis longtemps », a appuyé Isabelle Perreault.

Toutefois, en ce qui concerne le bal, la jeune femme se considère chanceuse qu’il soit reporté et non annulé. « Certains finissants d’autres écoles n’ont pas cette chance. […] Peu importe il sera quand ou comment il se déroulera, je veux me présenter au bal parce que je pense que c’est une étape importante pour la fin de notre secondaire. Heureusement, nous avions finalisé l’album des finissants! »

Les membres du conseil exécutif 2019-2020 de la Polyvalente Benoît-Vachon, soit Laura Bilodeau, Alyson Lessard, Isabelle Perreault, Dérek Berthiaume et Gabrielle Larose. (Photo Polyvalente Benoît-Vachon)
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Claudine
Claudine
5 mois

Pourquoi ne pas le jumeler avec celui de l,an prochain