COVID-19: le papier sans danger pour la transmission du virus

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
COVID-19: le papier sans danger pour la transmission du virus
Les hebdos de la région ont changé leur approche depuis le début de la crise. (Photo : La Voix du Sud – Éric Gourde)

AFFAIRES. En cette période d’incertitude pour plusieurs et ayant été désigné comme service essentiel par le gouvernement du Québec, la direction d’Icimédias, propriétaires du Journal Beauce Média, réitère son intention de remplir son mandat, soit de renseigner les gens de la région autant sur la crise du coronavirus que sur l’actualité régionale en général.

Si une présence régulière sur ses différentes plateformes numériques est déjà acquise, aucune interruption de la production et de la livraison de l’édition imprimée n’est prévue pour le moment, malgré la baisse importante des revenus reliée au ralentissement économique causé par la crise.

Pour s’adapter à cette nouvelle réalité temporaire, la direction d’Icimédias a dû se résigner à faire des choix déchirants et réduire au minimum ses opérations le temps que la situation se stabilise.

Beauce Média continuera d’informer la population pendant la pandémie. (Photo libre de droits)

Le COVID-19 et le journal papier

Ainsi, les lecteurs du Beauce Média ont pu recevoir et consulter leur hebdomadaire régional cette semaine, celui-ci ayant été distribué par le Publisac, comme à l’habitude. À l’instar du journal Le Devoir et parce que certaines craintes quant à la possible transmission du virus par le papier ont été évoquées, Beauce Média s’inspire de quelques articles et études récentes pour affirmer qu’il n’en est rien.

L’International News Media Association (INMA), qui a pignon sur rue dans 68 pays, est récemment arrivé à la conclusion que la manipulation du journal papier n’était pas un facteur de risque pour la propagation du coronavirus. Les experts indiquent que le virus se dégrade rapidement sur les surfaces inertes, et encore davantage sur celles qui sont poreuses – comme le carton et le papier.

D’autres études indiquent que les tables ou les poignées de porte sont plus efficaces pour transporter des virus que le papier ou les cheveux, qui ne permettent pas au virus de survivre longtemps. Ils contiennent de petits espaces ou des trous qui peuvent piéger un microbe et l’empêcher de se transférer sur d’autres surfaces.

Autre élément non négligeable, aucun incident de transmission liée à la manipulation du support papier n’a été rapporté depuis le début de la pandémie. Les conclusions de l’INMA s’appuient sur de récentes études de l’Organisation mondiale de la santé et du National Institute of Allergy and Infectious Disease basé au Maryland.

Le web en nette progression

Il apparait par ailleurs évident que la population suit avec grand intérêt la situation entourant la COVID-19 et qu’elle utilise les médias locaux pour s’informer. La fréquentation du site web de Beauce Média connait une hausse plus qu’appréciable, soit 67 % depuis les deux dernières semaines.

L’augmentation moyenne des sites web des journaux d’Icimédias atteint même les 86 %.

Distribution du journal: la distanciation sociale s’applique

Des camelots, qui distribuent le Publisac comprenant votre journal local, demandent aux gens de respecter les mesures sanitaires ordonnées par le gouvernement québécois, notamment la distanciation sociale.

Certains résidents, à la vue des camelots, se dirigent vers eux et prennent directement le Publisac dans leurs mains. Il est essentiel que les gens laissent les camelots déposer le Publisac à l’endroit habituel. L’information étant jugée un service essentiel par le gouvernement Legault, le Publisac, jusqu’à nouvel ordre, continuera d’être distribué.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des