Briser l’isolement pour se libérer de toutes les violences

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Briser l’isolement pour se libérer de toutes les violences
Maïté s’est sortie du cycle de la violence conjugale grâce à l’aide du Havre l’Éclaircie. (Photo : L’Éclaireur Progrès - Frédéric Desjardins)

Maïté (nom fictif) a vécu deux épisodes troublants de violence conjugale. Après de multiples efforts, elle a brisé ses chaînes d’habitudes relationnelles avec les hommes mauvais.

À lire aussi : À la défense des femmes victimes de violence conjugale

Maïté a été marié plusieurs années avec une personne narcissique. Son conjoint ne l’avait jamais frappé, mais utilisait une violence psychologique progressive.

«Insidieusement, il voulait tout contrôler. Il disait des choses méchantes en privé, mais c’était un bon gars devant la famille et les amis. Le poing sur la table, les yeux sortis de la tête, il a déjà dit que je défaisais l’éducation de nos enfants», précise cette dernière.

La relation s’est conclue sur un divorce où persiste encore l’animosité. Après cet épisode conjugal, Maïté a développé une autre relation sérieuse avec un homme contacté sur Facebook.

«Nous avions été à l’école ensemble. Je ne lui avais pas parlé depuis longtemps. Je me souvenais que c’était un bon gars, mais aussi que son père était un homme très violent. Il s’est déjà battu avec lui pour protéger sa mère et son frère», explique celle-ci.

Malheureusement, cet homme se révélera un pervers narcissique pire que son ex-conjoint. Se sentant vulnérable financièrement, Maïté avait pris la décision d’emménager avec lui.

«Je me sentais isolé dans ma propre maison. J’avais toujours peur qu’arrive de la violence physique. Il possédait des armes à feu et a déjà menacé de se suicider», dit Maïté.

Lieu de partage

C’est en suivant des ateliers sur les émotions, au Centre-Femmes de Beauce, que Maïté a découvert les services du Havre l’Éclaircie. Séjournant deux mois à la maison d’hébergement de l’organisme, elle a pris part à des ateliers et partagé ses craintes.

«Ça a été une véritable planche de salut. J’ai trouvé une belle synergie et un grand respect au Havre l’Éclaircie. Je choisissais des hommes toxiques. J’ai trouvé les bons outils pour refaire ma vie et jouir du célibat, même si je ne ferme pas la porte au retour de l’amour», mentionne Maïté.

Elle encourage toute femme victime de violence conjugale à agir dès maintenant pour régler la problématique. «Souvent, l’entourage est démuni face aux confidences. Ces personnes doivent encourager les victimes. Il ne faut pas hésiter à demander de l’aide», affirme Maïté.

En tout temps, il est possible de joindre le Havre l’Éclaircie au 1 800-709-1025 ou sur le site web du Havre l’Éclaircie.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des