Saint-Joseph | Des ententes in extremis avec la défunte commission scolaire

Saint-Joseph | Des ententes in extremis avec la défunte commission scolaire
À l'intérieur de la ligne jaune, le terrain acquis par Saint-Joseph, au nord de l’École secondaire Veilleux. (Photo : Beauce Média- André Boutin)

MUNICIPALITÉ.  > Le conseil de la Ville de Saint-Joseph a entériné deux ententes avec l’ex Commission scolaire Beauce-Etchemin (CSBE) concernant la réalisation du futur centre sportif, lors de la séance ordinaire du 10 février.

La première résolution touche l’acquisition d’un terrain situé entre l’École secondaire Veilleux et la route 173 sur lequel sera érigé le nouvel aréna.

La seconde précise la part de la CSBE, ou du Centre de service qui la remplacera, dans la construction, à savoir, entre autres, la réalisation de casiers et de locaux d’entreposage.

«Nous avons signé ces ententes à quelques jours du couperet gouvernemental qui a mis fin aux commissions scolaires et aux mandats des conseillers scolaires», a indiqué le maire Pierre Gilbert qui considère que le ministère ne pourra revenir sur ces décisions.

La Ville pourra ainsi poursuivre le dossier sans risquer de tomber dans des imbroglios administratifs.

Opposition farouche

De plus, le maire Gilbert souligne qu’il y beaucoup d’improvisation dans la loi qui élimine les commissions scolaires, en particulier les amendements de dernière minute qui concernent les municipalités.

«L’Union des municipalités du Québec et la Fédération québécoise des municipalités vont monter aux barricades pour s’opposer au fait que les municipalités devraient donner gratuitement les terrains nécessaires à la construction ou l’agrandissement d’une école», ce qui est une absurdité selon le maire.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des