Brian Morse et la Sécurité publique demandent l’enlèvement de l’estacade à Beauceville

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Brian Morse et la Sécurité publique demandent l’enlèvement de l’estacade à Beauceville
(Photo : L'Éclaireur-Progrès - Archives)

Selon Radio-Canada, l’estacade installée au sud des Rapides du Diable, doit être retirée à la demande de l’ingénieur Brian Morse.

Rappelons que l’estacade avait été installée contre l’avis d’experts. M. Morse souligne que puisque le couvert de glace est déjà formé, le dispositif est devenu inutile et augmente les risques d’inondation. Il en a fait la demande, car la pluie attendue samedi pourrait «causer une déstabilisation du couvert de glace».

Selon ce qui avait été mentionné en octobre lors d’une rencontre avec les citoyens, l’estacade flottante a pour but d’aider la formation plus rapide du couvert de glace, ce qui le rendra moins épais. Une fois le couvert de glace en place, l’estacade doit être retirée.

Toujours selon Radio-Canada, l’ingénieur a communiqué avec le maire François Veilleux mercredi après-midi, le 8 janvier, pour l’aviser des risques de laisser l’estacade en place. La Sécurité publique serait en accord avec la recommandation.

Refus de commenter

Il faut également rappeler que la municipalité de Notre-Dame-des-Pins a émis des craintes quant à l’estacade. La mairesse, Lyne Bourque, s’inquiète que le dispositif puisse causer une inondation plus grande sur son territoire.

Quant à l’estacade située au nord des Rapides du Diable, les forages pour l’installation des ancrages ont commencé, mais ne sont pas encore complétés.

De son côté, le maire de Beauceville, qui avait fait installer l’estacade le 24 décembre, refuse de commenter le dossier depuis le début de la semaine. Il avait envoyé un message aux médias indiquant qu’il ne répondrait plus aux questions à ce sujet. Il avait auparavant indiqué qu’il avait fait installer l’estacade pour les citoyens.

Une conférence de presse aura lieu vendredi matin avec le maire de Beauceville, François Veilleux, où il fera part de sa décision de suivre ou pas les recommandations de l’ingénieur Brian Morse.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des