Une maison comme dans le bon vieux temps !

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Une maison comme dans le bon vieux temps !
Robert Paré, André Nadeau, Claude Vachon et Denis Giguère figurent parmi les collectionneurs ayant aidé à monter la maison d'antan. (Photo : L’Éclaireur Progrès – Frédéric Desjardins)

Après des expositions sur le lait et les jouets d’antan, l’Association pour la protection du patrimoine agricole en Chaudière-Appalaches (APPACA) est allée plus loin pour nous immerger dans un passé pas si lointain.

Présente pour une troisième fois au centre culturel Marie-Fitzbach à Saint-Georges, l’APPACA a recréé une maison typique des années 1930 dans la salle Louis-Jobin. Neuf collectionneurs (voir boîte infos) ont collaboré à cette exposition.

«Certains des objets remontent jusqu’à la décennie 1880, mais toutes les antiquités représentent le contenu typique d’une maison d’antan. Le problème n’est pas de trouver les objets, mais de faire des choix», explique Robert Paré, président de l’APPECA et collectionneur de Saint-Frédéric.

D’une pièce à l’autre

Dans ce décor monté comme une scène de théâtre, le visiteur fait son entrée dans la cuisine et salle à manger. En plus du traditionnel poêle à bois, on peut observer notamment des éléments de vaisselle, ainsi qu’une laveuse, une machine à coudre et un ensemble de repassage.

Tout près, le salon nous invite au repos avec ses chaises berçantes. «Cette chaise est un élément ethnographique typique du Québec. Il représente le rythme de vie des gens de cette époque, où se bercer invitait à la réflexion», mentionne Robert Paré.

Robert Paré est aussi le président de l’APPACA.

Gramophone, radio, horloge, récamier et jeu de croquignole font partie de ce même ensemble. Pour avertir les âmes pécheresses, une croix de tempérance orne le mur.

André Nadeau, collectionneur de Saint-Georges, a monté la chambre à coucher avec le lit d’Auguste Faucher et Euphrasia Marcoux. Auguste était son grand-père maternel et résidait à Sainte-Marie.

«Il s’est marié en 1900. Le coffre et le berceau en bois (près du lit) et son habit de noce (sur une patère) sont toutes des choses à lui», explique M. Nadeau, qui a également conservé une montre de poche toujours fonctionnelle.

Une salle de bain, comprenant entre autres un lavoir et un bain sur pattes, complète la maisonnée. D’autres objets ont été disposés à divers endroits, dont un téléphone à cornet. Les antiquités sont trop nombreuses pour en faire la liste dans un seul article.

Se souvenir pour la vie

Selon Claude Vachon, collectionneur de Saint-Joseph, il est essentiel de conserver une partie de notre patrimoine pour l’expliquer et le transmettre aux générations suivantes.

André Nadeau a monté la chambre à coucher avec des objets possédés par son grand-père Auguste Faucher.

«J’habite encore dans la maison familiale à Saint-Joseph (1865). Aujourd’hui, tout s’achète et se jette rapidement. Dans ce temps-là, c’était du matériel solide et souvent fait à la main», affirme-t-il.

L’exposition «Maison d’antan» est accessible les lundis et vendredis de midi à 19h, du mardi au jeudi de midi à 20h30, ainsi que les samedis et dimanches de 11h à 17h. Le centre sera fermé du 31 décembre au 2 janvier.

Pour les gens intéressés à joindre l’APPECA, contactez Robert Paré au 418 882-9144 ou à robert_pare@uqar.ca. Il n’est pas nécessaire de collectionner pour être membre de l’organisme.

Collectionneurs de l’exposition «Maison d’antan»

  • Édouard Audet (Saint-Isidore)
  • Fernand Bolduc (Beauceville)
  • Denis Giguère (Saint-Georges)
  • André Nadeau (Saint-Georges)
  • Jean-Paul Paré (Saint-Pierre-de-Broughton)
  • Robert Paré (Saint-Frédéric)
  • Jean-Denis Roy (Saint-Jules)
  • Yvon St-Hilaire (Saint-Joseph)
  • Claude Vachon (Saint-Joseph)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des