Selon certaines conditions, les agriculteurs pourraient épandre du lisier en décembre

Gouvernement du Québec - Communiqué
Selon certaines conditions, les agriculteurs pourraient épandre du lisier en décembre
(Photo : Libre de droit)

COMMUNIQUÉ. > Printemps tardif, hiver hâtif : faute d’avoir pu épandre leurs lisiers, certains agriculteurs et agricultrices du Québec craignent un débordement de leurs fosses d’ici au printemps 2020, ce qui pourrait notamment contaminer des cours d’eau environnants. En conséquence, le gouvernement du Québec  leur permet, de manière exceptionnelle et sous des conditions strictes, de procéder à un épandage hors saison en décembre 2019.

C’est ce qu’ont fait savoir le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette, et le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, M. André Lamontagne, de concert avec l’Ordre des agronomes du Québec.

En effet, des conditions strictes seront imposées aux entreprises agricoles et l’opération devra être supervisée par un agronome. Parmi ces conditions, notons :

  • Que l’agriculteur doit avoir exploré toute alternative possible, dont le transfert vers une fosse disponible dans sa région, pour disposer de ses volumes excédentaires de lisiers;
  • Que les volumes qu’il lui sera exceptionnellement permis d’épandre se limitent strictement à ceux qui sont requis pour assurer une continuité des activités d’élevage et pour éviter tout débordement de fosses d’ici au printemps 2020;
  • Que l’épandage soit fait sous la supervision d’un agronome;
  • Que l’agriculteur présente un plan de rétablissement pour un retour à la conformité environnementale dès 2020, en collaboration avec un agronome;
  • Qu’il faut s’assurer qu’il n’y a aucun écoulement au cours d’eau, sous peine de sanctions.

Rappelons qu’en début de saison, les agriculteurs doivent planifier la façon dont ils entendent disposer adéquatement de leur production de lisiers en conformité avec le Règlement sur les exploitations agricoles (REA).

En cet automne 2019 particulièrement froid et neigeux, certains agriculteurs et agricultrices n’ayant pu gérer leurs lisiers de la façon prescrite, cette mesure exceptionnelle permettra de minimiser l’impact éventuel de cette situation sur la qualité de l’environnement.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des