Lancement du Fonds Écoleader en Chaudière-Appalaches

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Lancement du Fonds Écoleader en Chaudière-Appalaches
Dominique Nadeau de Safari Condo est en compagnie de Josianne Fortin, agente du Fonds Écoleader en Chaudière-Appalaches. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Andréanne Huot)

Près de 50 acteurs économiques de toute la Chaudière-Appalaches étaient rassemblés, le 19 novembre au Club de Golf de Beauceville, pour la présentation du Fonds Écoleader, un accompagnement et un soutien financier pour les entreprises qui souhaitent adopter des pratiques écoresponsables.

Non seulement il est question de technologies propres et de pratiques écoresponsables, mais le Fonds Écoleader permet également d’accroître la performance des entreprises et leur compétitivité.

Le Fonds Écoleader repose sur un réseau de 18 agents dans 17 régions administratives et dispose d’une enveloppe de 18,5 M$. Cette initiative du ministère de l’Économie et de l’Innovation vise à rejoindre 50 000 entreprises québécoises d’ici mars 2023 afin de les orienter et de les soutenir dans la réalisation de leurs projets. Pour la région de Chaudière-Appalaches, l’agente du Fonds Écoleader – Chaudière-Appalaches, Josianne Fortin, souhaite rejoindre plus de 2 900 entreprises.

Les entreprises qui souhaitent améliorer leur performance environnementale, que ce soit par le biais de l’efficacité énergétique, de la gestion des matières résiduelles, de la gestion de l’eau, du développement durable, de l’économie circulaire, de l’écoconception et de l’optimisation des emballages, peuvent communiquer avec Mme Fortin. Cette dernière pourra les orienter vers les experts, le financement et les outils qui leur permettront de concrétiser leurs projets. Le Fonds Écoleader est parrainé par Chaudière-Appalaches Économique.

L’aide financière offerte par le Fonds permet aux entreprises d’engager des experts qui les aideront à mettre en place des pratiques écoresponsables (jusqu’à 30 000 $) ou à se préparer à l’acquisition de technologies propres (jusqu’à 50 000 $).

«Le gouvernement du Québec a mis sur pied le Fonds Écoleader pour fournir aux entreprises québécoises des outils financiers et des ressources d’accompagnement qui les encourageront à innover, à se réinventer et à entreprendre le changement vers une économie encore plus verte», indique pour sa part la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région, Marie-Eve Proulx, dans une vidéo présentée en début de rencontre.

Safari Condo

Dominique Nadeau, directrice générale de Safari Condo de Saint-Frédéric, était présente pour parler de son entreprise et des gestes réalisés par celle-ci pour être plus verte. L’entreprise a toujours eu à cœur l’économie d’essence, d’où la fabrication de roulottes que le client peut tirer avec une voiture régulière. L’entreprise a d’ailleurs installé des panneaux solaires directement à l’usine dès la fin des années 1990.

L’entreprise a privilégié la légèreté et l’aérodynamisme ainsi que la qualité de construction plutôt que le prix du produit. Cependant, malgré leur prix plus élevé, les roulottes ont une meilleure valeur de revente et vient avec plusieurs avantages d’utilisation, explique Mme Nadeau.

L’entreprise offre également des panneaux solaires plutôt que des génératrices dans ses roulottes et véhicules récréatifs.

Safari Condo ne fait pas encore affaire avec le Fonds Écoleader, mais déjà, sa directrice générale indique qu’elle fera des demandes pour différents projets écoresponsables dans le futur.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des