Les aînés sont sensibilisés à la fraude sur Internet

Les aînés sont sensibilisés à la fraude sur Internet
Une cinquantaine de personnes ont assisté à la conférence de l’agente Marie-Joëlle Girard. (Photo : Beauce Média - André Boutin)

FRAUDE. > Bien que tout le monde peut se faire prendre par une fraude informatique ou téléphonique, les personnes âgées sont des cibles de choix pour les voleurs.

Afin de prévenir les aînés des risques de ce type d’arnaques, le club Fadoq de Saint-Isidore a invité l’agente Marie-Joëlle Girard, responsable de la prévention à la Sûreté du Québec, pour une conférence sur le sujet le mercredi 7 novembre.

«Quand c’est trop beau pour être vrai, il faut se méfier», indique d’entrée de jeu Mme Girard. En aucun cas, il ne faut donner vos renseignements personnels par courriel ou messagerie».

Les fraudeurs ont toutes sortes de trucs pour obtenir ces informations importantes qui pourront leur servir pour voler l’identité de la personne flouée. «Ils vont souvent prétendre une situation d’urgence qui vous amène à réagir avant de réfléchir». Par exemple, tout le monde, ou presque, a déjà reçu un courriel identifié avec les logos d’une entreprise connue – Desjardins, le ministère du Revenu, etc. – qui vous demande de régler rapidement une dette sinon vous serez poursuivi en justice. «Prenez pour acquis qu’aucune entreprise sérieuse ne demande des renseignements personnels par la voie de courriels». En cas de doute, Mme Girard suggère de communiquer directement avec l’entreprise pour valider l’information.

Il faut prendre garde également aux faux prix remportés lors d’un concours. «Même si on vous fait miroiter que vous avez gagné une automobile, ne répondez pas si on vous demande de payer des frais pour l’obtenir. Une loi canadienne interdit qu’on doive payer pour obtenir un prix».

La fraude «grands-parents»

Les personnes âgées doivent se méfier d’une arnaque fréquemment utilisée par les fraudeurs. Ces derniers se font passer pour un de leurs petits-enfants en prétendant qu’ils sont en difficulté dans un pays étranger et qu’il faut absolument qu’on lui envoie de l’argent. Ces escrocs ont de fines tactiques pour tenter de soutirer un numéro de carte de crédit par exemple.

«Quelle grand-mère ne viendrait pas en aide à son petit-fils? De plus, ils demanderont de garder le silence pour ne pas inquiéter pour rien les autres membres de la famille. Dans un tel cas, demander un numéro de téléphone pour le rappeler plus tard puis vérifier si votre petit-fils est bel et bien en voyage».

Dénoncer

Pour Mme Girard, il est important de dénoncer toute tentative de fraude dont on pourrait être victime. «Communiquez avec votre institution financière, les policiers ou le Centre antifraude du Canada, que vous ayez été victime ou non. La meilleure protection contre la fraude, c’est vous-même. En étant vigilant, en validant les informations, en ne dévoilant aucun renseignement personnel et en dénonçant les fraudeurs, vous aidez à la diminution des tentatives de fraudes».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des