Le Festival du film de Saint-Séverin plus vivant que jamais

Le Festival du film de Saint-Séverin plus vivant que jamais
Guillaume Cyr, porte-parole du Festival du film de Saint-Séverin. (Photo : gracieuseté)

CINÉMA. > La quinzième édition du Festival du film de Saint-Séverin se déroulera du 3 au 6 octobre prochains.

Le comédien Guillaume Cyr a de nouveau cette année accepté le rôle de porte-parole de l’événement. Il invite la population à venir au Festival « pas seulement pour rencontrer les artisans des films, mais vous rencontrer vous, face à vous-même, grâce à des films qui vous virent à l’envers; se réunir entre nous , entre voisins, amis, en famille; savourer une œuvre et en discuter, voilà à quoi tout ça rime».

La programmation principale est composée de onze films québécois qui ont tous en commun d’être porteur de valeurs humanistes, se posant en porte-à-faux des maux de notre époque tels l’individualisme et le chacun pour soi.

Parmi les œuvres retenues, mentionnons entre autres,  Répertoire des villes disparues  (Denis Côté),  Une colonie  (Geneviève Dulude- Decelles),  Anthropocène L’Époque humaine  (Jennifer Baichwal, Nicolas de Pencier, Edward Burtynsky),  Fondations  (Olivier D. Asselin). La plupart des réalisateurs, sinon des personnes reliées aux films, seront présents dans l’église patrimoniale de Saint-Séverin où ont lieu les projections.

Une programmation variée

Le Festival rendra hommage à deux grands réalisateurs québécois décédés cette année, soit Jean-Claude Labrecque et Jean Beaudin, avec la présentation d’un documentaire pour le premier et, pour le second, de son film primé à Cannes, J.A. Martin, photographe.

Les plus jeunes cinéphiles ne seront pas en reste avec la diffusion de La course des tuques qui les raviront, comme leurs parents d’ailleurs. La projection sera suivie de la présence de Philippe-Arseneault-Bussières, directeur artistique du long-métrage qui amènera avec lui quelques croquis et esquisses.

Onze courts-métrages seront également au programme, dont Je mourrai en prison, tourné en Beauce et qui met en vedette le jeune comédien Joseph Delarey, résident de Saint-Séverin.

Bob Bissonnette

En projection supplémentaire, les festivaliers pourront voir Bob Bissonnette : ROCKSTAR, pis pas à peu près. Venez à la rencontre de ce personnage plus grand que nature qui, après une carrière de hockeyeur, est devenu une star du rock.

Le film sera suivi d’une prestation de Pépé et sa guitare.

Le programme complet de l’événement sera en ligne à compter du 13 septembre sur le site du Festival.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Bernyce Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Bernyce
Invité
Bernyce

Merci je serai là