Présent aux deux débats des chefs ?

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Présent aux deux débats des chefs ?
En Beauce, Maxime Bernier est devancé par Richard Lehoux dans les intentions de vote. (Photo : Beauce Média - Archives)

Maxime Bernier a rempli l’une des deux conditions lui permettant de participer aux débats des chefs, en vue de l’élection fédérale le 21 octobre prochain.

À lire aussi : «Il existe un tabou sur l’immigration» – Maxime Bernier

Le Parti populaire du Canada (PPC) devait présenter des candidats dans au moins 90 % des circonscriptions. À la fin juillet, le PPC avait atteint cette marque avec 305 candidats enregistrés auprès d’Élections Canada, sur un total de 338 circonscriptions.

Comme autre condition, Maxime Bernier devra prouver que le PPC possède des chances raisonnables de faire élire des députés à la prochaine élection.

Selon les sondages cumulés sur 338canada.com, en date du 28 juillet, son parti récolte seulement 2,8 % des intentions de vote.

«On a déjà obtenu jusqu’à 6 % des suffrages au Canada. En Alberta, en Ontario et à Terre-Neuve, nous avons des candidats qui ont atteint le 20 %. Le PPC est le parti ayant connu la croissance la plus rapide dans l’histoire du Canada. Nous avons tout bâti en moins d’un an», rappelle M. Bernier.

En Beauce, Maxime Bernier (35,3 %) est devancé par le conservateur Richard Lehoux (40 %). La marge d’erreur (5,8 %) est encore trop élevée pour confirmer une distance confortable entre les deux candidats. Cette situation ne semble pas déranger Maxime Bernier.

«J’ai un parler franc et je m’oppose à la rectitude politique. Pour moi, il n’y aucun sujet tabou. Certains médias ont essayé de me faire passer pour un raciste, mais le Parti populaire rassemblera les Canadiens», conclut-il.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] À lire aussi : Présent aux deux débats des chefs ? […]