Zone d’intervention spéciale | Le décret est adopté

Zone d’intervention spéciale | Le décret est adopté
À Sainte-Marie, par exemple, la zone n'a pas beaucoup changé depuis sa première version. (Photo : Capture d'écran)

INONDATION. >Le décret ministériel fixant la Zone d’intervention spéciale, qui détermine les secteurs les plus enclins à une nouvelle inondation, a été déposé vendredi dernier et a  été publié ce matin dans la Gazette officielle.

C’est donc dire qu’à l’intérieur de ces limites, il sera impossible d’obtenir un permis de reconstruction ou de rénovation si les dommages sont évalués à plus de 50% de la valeur de l’immeuble.

Bien que les nouvelles cartes émises par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation comptent 20 000 résidences de moins que les premières présentées en début de mois, bien peu de changements touchent les abords de la rivière Chaudière.

Un mois

Les municipalités et les propriétaires ont à peine un mois devant eux, soit jusqu’au 19 août prochain, pour faire une demande d’exclusion de la zone inondable.

Le gouvernement pourra alors, par arrêté ministériel, modifier les contours en septembre prochain.

Rappelons que 25 assemblées ont été tenues au début de juillet pour recueillir les recommandations de la population. En tout, ce sont 783 municipalités au Québec qui sont touchées par ce décret.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des