Projet immobilier sur Carter : le promoteur lance la serviette

Projet immobilier sur Carter : le promoteur lance la serviette
M. Patrice Labbé est heureux que la quiétude de son quartier ait été préservée. (Photo : Beauce Média - Beauce Média)

MUNICIPAL.  >Le promoteur des Condos Signature, un immeuble de cinq étages devant être construit sur la route Carter, lance la serviette devant le tollé des citoyens du quartier contre ce projet.

Dans un message transmis par Facebook, Sylvie Gilbert a écrit cette note remplie d’amertume : «Les promoteurs du superbe projet de 36 unités sur Carter, c’étaient nous… oui, étaient est un verbe au passé… Je sais que les Mariverains de cette zone n’étaient pas tous contre notre immeuble… que les gens qui ont choisi d’appuyer les 2-3 maisons sur Carter ont été mal informés… Nous voulions de tout cœur investir à Sainte-Marie… un projet qui aurait contré à la perte de taxes des 100 maisons prochainement détruites… Par la présente, nous vous confirmons notre retrait dans ce beau projet, dormez tranquille dans votre quartier qui n’aurait même pas été touché… ».

Rencontré le mardi 25 juin en après-midi, le maire de Sainte-Marie, Gaétan Vachon, était bien au fait de cet abandon. «Officiellement, cependant, nous n’avons pas encore reçu de désistement à la Ville, mais il semble que ce projet a du plomb dans l’aile».

Rina Carter, Patrice Labbé et leur fille Alex demeurent sur le boulevard Taschereau Nord à un jet de pierre de l’endroit où devait s’élever l’immeuble. Ils s’expliquent mal qu’il a fallu une fuite lors d’une discussion pour qu’ils apprennent le projet de construction qui allait, à leur avis, briser la quiétude du développement Caro.

«La Ville a fait les affichages prévus par la loi, mais qui de nous savait qu’il résidait dans la zone 124 où une modification de zonage était en préparation», indique Patrice. «J’ai fait le tour de tous les voisins, et personne n’était au courant», ajoute Rina. On connaît la suite. Le quartier s’est mobilisé, la demande de modification de zonage est en suspens et le promoteur a abandonné le projet.

«Nous n’en voulons pas au promoteur, mais plutôt aux élus municipaux. On dirait qu’ils ont voulu passer ce projet sans que personne ne le sache. Ça me laisse un goût amer dans la bouche», indique M. Labbé.

Règlement d’emprunt

M. Labbé s’interroge sur la transparence de la Ville. «Il y a présentement une proposition de règlement d’emprunt de 630 000$ pour l’acquisition de terrains. J’ai tenté auprès de la Ville et des conseillers de savoir où se trouvaient ces terrains et personne n’a pu me répondre. C’est quand même spécial pour une ville qui dit qu’elle n’a rien à cacher».

Le maire Vachon se défend en indiquant qu’il a expliqué ce règlement d’emprunt aux résidents du quartier venus au conseil municipal au début de juin. «Il s’agit d’un règlement parapluie qui englobe plusieurs projets d’acquisition de terrains. Certains sont actuellement en négociation, et on ne négocie pas sur la place publique. Les annonces seront faites quand les ententes seront réalisées. Le règlement d’emprunt permet simplement de dégager tout de suite les montants qui seront nécessaires pour payer ces achats».

Selon le maire Vachon, aucun de ces projets ne concerne l’emplacement des terrains où devait se construire l’édifice sur la rue Carter.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Alain Chassé Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Alain Chassé
Invité
Alain Chassé

Belle initiative de M. Labbé et de Mme Carter. Entièrement d’accord avec eux