La Virée Rose: parcourez des kilomètres pour la cause

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
La Virée Rose: parcourez des kilomètres pour la cause
La Virée Rose se déroule jusqu'au 29 septembre prochain. (Photo : gracieuseté)

CHARITÉ. La Virée Rose, qui invite les Québécois à bouger en parcourant des kilomètres par tous les moyens possibles (course, vélo, kayak, nage, judo, tennis, danse…) bat son plein depuis le 1er mai dernier. Le mouvement collectif, dont la deuxième édition se déroule jusqu’au 29 septembre prochain, a pour objectif d’amasser 260 000 $ afin de soutenir les personnes touchées par le cancer du sein.

Caroline Dumont, originaire de Sainte-Hénédine, est l’un des « visages-vedettes » de la cause.

L’un des « visages-vedettes » du défi est la journaliste et animatrice Caroline Dumont, originaire de Sainte-Hénédine. « On se tient ou se met en forme, on s’encourage et on partage, tout ça pour une bonne cause. […] Je suis convaincue que tous ensemble, nous sommes plus forts. À preuve, le taux de survie du cancer du sein est aujourd’hui de 88 %! De plus, l’activité physique a un effet très positif sur la santé mentale », a-t-elle affirmé, en ajoutant que lorsqu’une personne est touchée par la maladie, celle-ci a également des répercussions sur le conjoint, le reste de la famille, les amis et les collègues de travail.

Comment participer?

Pour faire partie du mouvement, il suffit d’aller s’inscrire au

vireerose.ca. On peut choisir de relever les défis de 75, 250, 500 ou 1000 kilomètres en solitaire ou en se joignant à une équipe. Les participants sont aussi invités à parallèlement créer une collecte de dons pour maximiser leur impact.

« Puisqu’un tableau des équivalences est disponible sur le site (qui explique à combien de kilomètres équivaut, par exemple, une heure de yoga), c’est vraiment très accessible! […]  On n’a jamais trop de bonnes raisons pour bouger! », invite-t-elle.

Le saviez-vous?

Pratiquer de 30 à 60 minutes d’activité physique par jour réduit vos probabilités de développer un cancer du sein d’environ 25 %. De plus, chez les personnes touchées, deux heures d’activité physique par semaine diminuent jusqu’à 21 % les risques de récidive.  *Source: Fondation du cancer du sein du Québec

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des