Tout le monde peut boxer!

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Tout le monde peut boxer!
Jani Barré veut ouvrir les portes de la boxe au Québec. (Photo : Beauce Média – Hubert Lapointe)

BOXE. Lors du dernier gala du Club de boxe Aly de Sainte-Marie, qui a eu lieu le samedi 18 mai dernier au Centre Caztel, il a été démontré que tout un chacun a la capacité de monter sur un ring de boxe s’il en a la volonté. En effet, non seulement la soirée a mis de l’avant la détermination d’une vingtaine de jeunes, elle a aussi été l’occasion de présenter aux quelque 500 spectateurs présents le tout premier combat de femmes en fauteuil roulant au pays.

Le duel opposait Tamara Bélisle, 26 ans, à Jani Barré, 39 ans, toutes deux de Saint-Hyacinthe. « J’ai aimé ça au “boute”. C’est une belle opportunité que j’avais et ça faisait huit ans que je l’attendais cette opportunité-là. Je veux ouvrir des portes au Québec. Je suis bien fière de moi », a commenté Jani Barré après la bataille, en ajoutant que se battre en fauteuil roulant demande « de longs bras ».

« Il y avait des différences de hauteur, des différences de vitesse […] Et je m’entraîne depuis trois mois alors que ça fait 8 ans que Jani s’entraîne… », a affirmé pour sa part Tamara Bélisle, aussi souriante qu’essoufflée.

Les gagnants

Dans les autres face-à-face, Lamine Fall du Club de boxe Aly a vaincu Vincent Tremblay de Jonquière par arrêt de l’arbitre au troisième round, en plus de remporter le titre de meilleur boxeur de la soirée.

De son côté, le combat revanche du jeune boxeur William Giguère de Vallée-Jonction contre Jérémy Drapeau du Club de boxe de la Capitale n’a pas eu lieu. William a plutôt affronté Ludovik Jodoin de l’École Apprentis Champions. S’il a perdu l’affrontement par un point, le Valléen et son adversaire ont mis la main sur le trophée du meilleur combat de la soirée.

Pendant ce temps, Émil Lavoie de Jonquière a vaincu Marc-Antoine Vallancourt du Club Aly par décision unanime des juges, Cédric Boulanger du Club de boxe Victoire a battu Hendrik Dionne du Club Aly par décision majoritaire, Laura-Lou Fortin du Club Empire est venue à bout de Sabrina Lubertino du Club de boxe de la Capitale également par une décision majoritaire des juges, et Junior Laverdière a défait Vincent Grondin du Club de Robertsonville par décision partagée.

Quant aux jeunes, dont les combats ne faisaient pas de perdant, l’organisateur Junior Laverdière est d’avis qu’ils ont tous et toutes bien combattu. « J’étais plus excité de voir ma fille boxer et moi qui avons boxé [dans le même gala]. Les jeunes m’inspirent beaucoup, mais celui qui m’a réellement surpris, c’est le petit Rayan Faucher car l’autre [Gabriel Fréchette du Club de boxe de Robertsonville] était plus grand, plus vieux et plus pesant », dit-il.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des