Sainte-Marie en six points

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Sainte-Marie en six points
Le maire Gaétan Vachon a remis une montre à Mario Pouliot afin de souligner ses 25 ans de service. (Photo : Beauce Média – Hubert Lapointe)

SAINTE-MARIE. La dernière séance ordinaire du conseil municipal de Sainte-Marie a eu lieu le lundi 13 mai dernier. Voici ce qui a retenu notre attention.

25 ans de service

Mario Pouliot, chef d’équipe au Centre Caztel, a reçu une montre afin de souligner ses 25 ans de carrière à la Ville de Sainte-Marie. « T’es un partenaire de premier ordre! », a notamment lancé le maire Gaétan Vachon à son attention. « Vingt-cinq ans, c’est tellement vite passé… On dirait que je viens de débuter et je commence déjà à penser à la retraite dans quelques années. Quand on est heureux, ça passe vite », de répliquer Mario Pouliot.

Une bonne santé financière

La Ville a présenté ses chiffres de l’année 2018. Entre autres, on a enregistré des revenus d’environ 29 M$, des charges de 25,6 M$ et des excédents nets de 2,7 M$. Pendant ce temps, la valeur de l’immobilisation est passée de 125 M$ à 130 M$. De plus, une somme de 1,6 M$ a été réservée pour le remboursement de la dette à long terme, celle-ci environnant les 27,7 M$. « Je suis très fier de notre budget. On peut se péter les bretelles, […] la Ville de Sainte-Marie est en bonne santé », a commenté le maire Gaétan Vachon.

Un nouvelle classe pour les cégépiens

Un montant de 50 000 $ a été attribué pour les travaux de construction d’une salle de classe pour le Cégep Beauce-Appalaches, dans les locaux du centre d’affaires CIME sur la route Cameron.

Un Festival sportif bonifié!

Afin d’en mettre plein la vue avec les célébrations du 275e de la ville, les élus ont accordé une aide financière de 33 000 $ (soit 10 000 $ de plus que d’habitude) au Festival sportif Tim Hortons de Sainte-Marie. La 15e édition de l’événement aura lieu du 6 au 9 juin prochain.

En cas d’urgence

Afin de joindre la population plus rapidement lors des sinistres, la Ville a acquis le logiciel de masse OmniAlert.

Plus d’argent aux commerçants

Les membres du conseil demandent au Gouvernement du Québec de modifier le critère d’admissibilité quant au revenu brut des entreprises et propriétaires de bâtiments locatifs, pour le Programme général d’indemnisation et d’aide financière lors de sinistres réels ou imminents. Plus précisément, on souhaiterait que les immeubles commerciaux dont le chiffre d’affaires est supérieur à 2 M$ annuellement puissent aussi être admissibles pour une aide financière. Il est à noter que les autres municipalités riveraines ont passé la même résolution.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des