Inauguration du Stade Julien-Faucher

Inauguration du Stade Julien-Faucher
François Lehouillier n'était pas peu fier de la concrétisation de ce rêve. (Photo : Beauce Média - André Boutin)

SPORTS. > Ce n’est quand même pas le temps frais et le vent qui allaient empêcher les Mariverains de souligner en grand nombre l’ouverture officielle du Stade Julien-Faucher, le samedi 11 mai en après-midi.

Ils étaient en effet des centaines de spectateurs qui sont venues profiter des kiosques, de la grande roue, des jeux et de la restauration mis en place pour les accueillir.

Mais le clou de la journée s’est produit après 13h alors que les dignitaires sont venus, tour à tour, discourir sur l’événement important pour la Cité Sainte-Marie.

Le maire de Sainte-Marie, Gaétan Vachon, a souligné le courage et la détermination des Mariverains et des gens de la Nouvelle-Beauce, capables à la fois de se relever d’une importante inondation tout en se mobilisant pour la réalisation de ce stade qui s’ajoute à l’offre sportive de la ville.

Louis Faucher, le fils de Julien, est venu dresser un portrait de son père qui avait simplement dit, à la brunante de sa vie, «ne m’oubliez pas». Pour son fils, ce stade est la concrétisation de ce souhait.

François Lehouillier

Mais sans doute que la personne la plus fière de cette inauguration est François Lehouillier qui, en compagnie de David Poulin, a un jour rêvé à offrir aux Mariverains une structure de baseball digne de ce nom.

«Je pense particulièrement à ma mère qui m’a enseigné la persévérance. J’ai réalisé un projet assez gros qu’elle puisse le voir de là-haut», a-t-il ajouté.

La cérémonie officielle a été suivie d’un match hors-concours entre les Capitales de Québec et les Aigles de Trois-Rivières, duel remporté par les Capitales par le compte de 15 à 11.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des