Inondation à Beauceville: «Le bâtiment a bougé» – Marquis Fortin

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Inondation à Beauceville: «Le bâtiment a bougé» – Marquis Fortin
(Photo : L'Éclaireur-Progrès - Andréanne Huot)

Le propriétaire du restaurant Normandie, Maquis Fortin, en a vu des débâcles en 34 ans. Mais comme celle-ci, rarement.

Il était aux alentours de 5h45 ce matin quand l’eau s’est mise à monter à grande vitesse en raison d’une vague. «Il y avait des gars dehors qui mettaient des polythènes dans les fenêtres et des poches de sables, mais ça montait tellement vite qu’il y avait 4 pieds d’eau dans les fenêtres. On réussissait à pomper la cave, mais ça a fait comme un vide d’air», explique le restaurateur.

Alors qu’il essayait de mettre à l’abri de l’eau ses machines à sous en les transportant dans une partie plus élevée, il y a eu une explosion. «J’ai entendu un gros bang, les lumières ont fermé, le courant a coupé et ça s’est mis à siffler. Je ne sais pas comment l’expliquer. Il y avait un vide d’air. C’est là que ça s’est mis à sentir le gaz», raconte M. Fortin.

Lorsqu’il a voulu sortir avec d’autres employés, la pression de l’air et de l’eau rendait la porte difficile à ouvrir. Il affirme s’être ramassé dans l’eau presque jusqu’aux aisselles.

La façade a bougé

À l’œil nu, on voit que la façade du restaurant est plus basse et s’incline vers l’avant, retenue par l’armature en métal de la terrasse. «Quand ça s’est rempli d’eau, la façade du bâtiment a bougé. […] Je ne sais pas si ça va être « sauvable ». En plus, on fêtait le 80e anniversaire cette année», se désole-t-il. De grosses débâcles comme ça, c’est comme en 1991, affirme Marquis Fortin.

Il a dû abandonner son restaurant et le bar l’Entracte s’y rattachant après la fuite de gaz. Le périmètre de sécurité est de 300 mètres. Il ne sait pas dans quel état sera le bâtiment lorsque l’eau se sera retirée, mais il espère que ce sera réparable.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des