Les premiers wagons pour Canatal arrivent à Scott

Les premiers wagons pour Canatal arrivent à Scott
Richard Dumont, directeur de production chez Canatal, Béland Audet, directeur général de Logi-Bel, Stéphan Gagnon, vice-président et directeur général du Chemin de fer Sartigan et Martin Laflamme, président du Chemin de fer Sartigan. (Photo : gracieuseté)

AFFAIRES. Les premiers wagons d’acier destinés aux Industries Canatal sont désormais livrés à la cour de transbordement de Logibel, à Scott.

Le fabricant de structures d’acier, dont le siège social est situé́ à Thetford Mines a décidé de transférer la livraison de sa matière première de la région de Montréal à la Beauce le 15 mars dernier, après plusieurs mois de discussions avec ses fournisseurs. Cette décision survient en attendant la reprise du service ferroviaire à Thetford Mines.

Rappelons à cet effet qu’à l’été́ 2017, les Industries Canatal, le Chemin de fer Sartigan et Logibel ont accordé́ à Développement PME (DPME) le mandat de réaliser une étude auprès des entreprises de la région de Thetford Mines, afin de valider le potentiel de trafic réel de la reprise du service ferroviaire. Les résultats ont largement surpassé les attentes, avec des estimations de trafic s’élevant à près de 10 000 wagons par année.

Motivées par cette donnée, et soucieuses de réduire les émissions de gaz à effet de serre, une dizaine d’entreprises se sont engagées auprès du ministère des Transports du Québec (MTQ) à utiliser le service ferroviaire dès sa reprise à Thetford Mines. Des raisons économiques ainsi que le manque de chauffeurs pour le transport routier ont également incité ces entreprises à prendre un tel engagement.

« La mondialisation des marchés et la forte concurrence exigent des entreprises de la Beauce et de Thetford Mines d’être performantes à tous les niveaux. La poursuite du développement de l’offre de services de logistique et de transport ferroviaire dans ces régions répondrait grandement à leurs besoins, en plus de leur permettre de demeurer viables grâce à l’utilisation d’alternatives au transport routier », a affirmé Béland Audet, directeur général de Logibel.

Des négociations se poursuivent avec d’autres entreprises de la Beauce et de la région de Thetford Mines pour l’utilisation des services du Centre de transbordement de Scott, tandis que Chemin de fer Sartigan continue de déployer de nombreux efforts visant à convaincre le MTQ, propriétaire du réseau Québec-Central, de poursuivre la réhabilitation du chemin de fer de Scott à Vallée-Jonction, puis de Vallée-Jonction à Thetford Mines. Pour sa part, Logibel projette de construire à Vallée-Jonction le Centre de transbordement ferroviaire Nouvelle-Beauce.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des