Du rap à la sauce Argouin

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Du rap à la sauce Argouin
Thomas Argouin et Samuel Rochon-Marangère, alias « Sauce ». (Photo : Beauce Média – Hubert Lapointe)

MUSIQUE. Dans un nouveau projet d’album baptisé « Adieu », l’artiste beauceron Thomas Argouin s’est associé au rappeur Sauce (Samuel Rochon-Marangère) de Gatineau. Sans date pour l’instant, le produit devrait sortir très bientôt sur les plateformes électroniques ainsi qu’en magasin (probablement).

« Travailler avec lui m’avait intrigué. Ça a viré en gros projet d’album. […] C’est la première fois que je fais quelque chose avec du rap. Ça donne des cr** de bonnes tounes! », a affirmé Thomas Argouin.

Ainsi, en environ trois mois, environ 25 chansons ont été créées. D’autres suivront, avant le tri pour déterminer celles qui constitueront l’album. Il faut mentionner que le premier titre « Tu t’en vas » tourne déjà depuis quelques semaines à la radio.

« C’est magique, je capote! », a lancé Sauce, qui connaît alors son premier album officiel en carrière. Quant aux textes, M. Rochon-Marangère dit aborder un thème dans lequel tout le monde saura se reconnaître, soit les peines d’amour.

Notons que le projet comptera la participation de son studio SelfMade Entertainment, du groupe K-Lyric auquel il fait partie, de même que du studio NuWave du gérant de Thomas Argouin, Pascal Mailloux. « J’ai des projets de feu à te montrer mon gars! », a lancé le rappeur à son nouvel associé.

La tête pleine

Thomas Argouin passe littéralement ses journées dans son studio de Saint-Joseph-des-Érables, et les idées ne manquent pas. C’est ainsi qu’il travaille parallèlement sur un autre album, celui-ci rock anglophone, baptisé « Braindead ». Il devrait paraître sur les plateformes électroniques tout aussi prochainement.

« J’y mélange tous les styles. C’est la déchéance dans un cerveau de musicien. Tout ce que tu peux penser, tu “effoires” ça ensemble et tu ramasses les restants », d’imager le Beauceron.

Pendant ce temps, il a dû mal à cacher son empressement de sortir un autre album qu’il sait très touchant, avec son amie Rose Campeau de Montréal. Sa sortie est toutefois ralentie pour des raisons personnelles.

Il faut savoir que Rose Campeau a énormément contribué au travail de Thomas Argouin. Tellement que l’artiste a rebaptisé son studio « Roses of glory » en son honneur. « Je ne peux pas lui donner grand-chose, mais je lui ai donné le nom de mon studio. […] Je suis extrêmement reconnaissant. Je travaille avec d’autres artistes grâce à elle. »

La pochette de l’album à venir. (Crédit: gracieuseté)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des