Le monde adulte, selon Michel Tremblay

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Le monde adulte, selon Michel Tremblay
« Enfant insignifiant! » sera présenté à Sainte-Marie le 23 mars. (Photo : Jocelyn Michel)

THÉÂTRE. Vous êtes-vous déjà demandé ce que l’enfant que vous étiez aurait à dire à propos du monde actuel? L’auteur Michel Tremblay, oui. Ses réflexions seront exposées dans la pièce « Enfant insignifiant! », dont la tournée s’arrêtera à la salle Méchatigan de Sainte-Marie le samedi 23 mars prochain.

« Enfant insignifiant! » est une adaptation pour la scène du récit autobiographique « Conversations avec un enfant curieux ». Elle est aussi la suite de « Encore une fois, si vous permettez », présentée il y a deux ans à la salle Méchatigan. Toutefois, il n’est pas nécessaire d’avoir vu la première partie pour l’apprécier.

La pièce est aussi une mise en scène de Michel Poirier, et mettra de l’avant les comédiens Henri Chassé, Gwendoline Côté, Isabelle Drainville, Michelle Labonté, Sylvain Marcel, Danielle Proulx et Guylaine Tremblay.

« Michel Tremblay est un auteur qui attire beaucoup de monde. Les gens sont très réceptifs parce que ça amène des souvenirs d’enfance. C’est très drôle, on se reconnaît tous là-dedans, même les jeunes », a indiqué le comédien Henri Chassé.

Moment de la pièce « Enfant insignifiant! ».

Synopsis

Michel est devant son ordinateur et termine un texte. Le point final posé, les personnages de la pièce qu’il vient d’écrire le rejoignent. On se retrouve alors sur la rue Fabre, Plateau Mont-Royal, dans les années cinquante. Enfant curieux et tenace, Michel bombarde de questions les adultes. Littérature, cinéma, éducation, religion… Le petit Michel a besoin de comprendre le monde qui l’entoure, afin d’y trouver sa place. À travers les questions incessantes de l’enfant qu’il a été et les réponses vagues des adultes exaspérés, Michel Tremblay dépeint la société qui l’a vu grandir.

« Ça donne un autre point de vue sur l’enfance qu’on ne voit pas si souvent. […] Ça fait beaucoup de bien. On rit beaucoup. C’est quelque chose de très rassembleur et très libérateur », a complété M. Chassé.

Pour en être, les billets sont au coût unitaire de 50 $. Ils sont en vente à la billetterie d’Ovascène, au 418 387-2200, ou encore via le https://ovascene.ticketacces.net.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des