Une subvention de 26,4 M$ accordée à Agropur

Photo de Andreanne Huot
Par Andreanne Huot
Une subvention de 26,4 M$ accordée à Agropur
François Legault a fait l'annonce de cette aide financière en compagnie de la ministre Marie-Ève Proux, à gauche et du président d'Agropur, René Moreau. Il était également accompagné de Robert Coallier et Nathalie Doyer, à l'arrière.

ÉCONOMIE.  > Dans le cadre d’un projet d’automatisation et de robotisation de ses activités, un projet de 55,8 M$, l’usine d’Agropur de Beauceville obtient une aide financière gouvernementale de 26,4 M$.

L’objectif du gouvernement Legault est la création d’emplois à valeur ajoutée et mieux rémunérés et c’est exactement ce que compte faire Agropur dans son usine de Beauceville, indique le premier ministre François Legault, après une visite de l’usine en compagnie de la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre de la région de Chaudière-Appalaches, Marie-Ève Proux, ainsi que des députés de Beauce-Nord et Beauce-Sud, Luc Provençal et Samuel Poulin.

M.Legault salue d’ailleurs l’audace de la direction de continuer à investir afin d’augmenter sa capacité de production, d’améliorer sa productivité et de maintenir sa compétitivité. L’aide financière de 26,4 M$ comprend un prêt de 21,7 M$ ainsi qu’une contribution non remboursable de 4,7 M$.

La ministre Proulx précise quant à elle que ces investissements seront utilisés dans la première phase d’un projet qui créera 26 emplois de qualité à Beauceville. Ces investissements comprennent l’automatisation et la robotisation des activités de conditionnement de fromage de l’usine ainsi que l’ajout de nouvelles chaînes pour la découpe et le râpage. Elle ajoute que l’investissement permettra également la consolidation des activités de l’usine de Notre-Dame-du-Bon-Conseil près de Drummondville.

Marché compétitif

«Nous sommes en compétition avec es géants internationaux de quatre fois notre taille, ce qui justifie cet investissement. Dans un contexte de marché concurrentiel, nous devons accélérer notre développement en investissant dans notre compétitivité», précise le président d’Agropur, René Moreau. Il ajoute que la coopérative utilise uniquement du lait canadien depuis 2016. Elle exporte également 50 % de ses produits à l’extérieur du Québec.

Cette première phase du projet qui permet d’implanter une technologie de pointe dans l’usine de Beauceville aidera l’entreprise à être un chef de file dans la transformation des produits laitiers au Canada, souligne pour sa part le chef de la direction d’Agropur, Robert Coallier.

Quant à la directrice de l’usine de Beauceville, Nathalie Doyer, elle spécifie que les travaux devraient être terminés dès avril 2020. L’établissement ne délaissera pas pour autant la production de lait et de beurre en poudre.

Au terme de la première phase de modernisation qui est de 23,5 M$, ce sont 15 des 26 emplois qui seront créés.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Stéphan Lavoie
Invité
Stéphan Lavoie

Petite correction : « L’établissement ne délaissera pas pour autant la production de beurre et de lait en poudre. »
😉

Ladoune
Invité
Ladoune

Il en donne des subventions Monsieur Legault Abritek,Agropur va falloir qu’il coupe le registre des armes à feu si il veut arriver tantôt.