Chaudière-Appalaches se dote d’une passerelle de recrutement international

Photo de André Boutin
Par André Boutin
Chaudière-Appalaches se dote d’une passerelle de recrutement international
Éric Gerbier, Firme Classe Affaires, Marlène Bisson, Développement économique Nouvelle-Beauce, Gaétan Vachon, président de la TREMCA, Clara Sabourin, Frontmatec, Marie-Josée Chouinard, Québec International et Valérie Hardouin, Firme Temporis.

EMPLOI. > Pour pallier à l’actuelle pénurie de main-d’œuvre dans la région, Chaudière-Appalaches Économique (CAÉ), la Table régionale des élus municipaux de Chaudière-Appalaches (TREMCA) et Québec International unissent leurs forces pour créer une passerelle permanente de recrutement à l’international, principalement en France.

Le projet constitue une vaste mobilisation des acteurs en développement économique de la région. Pour leur présence en France, ils misent sur l’expertise de la Firme Temporis qui est en place dans 150 villes et qui se qualifie de «leader français en recrutement de personnel».

Valérie Hardouin, de la Firme Temporis.

Par le biais de leur site Internet, dont une section est consacrée au Québec, il sera dorénavant possible de découvrir tous les emplois disponibles en Chaudière-Appalaches. De plus, ces offres se répercuteront dans plusieurs autres sites de recherche français.

Temporis servira d’intermédiaire entre les employeurs de Chaudière-Appalaches et les candidats potentiels.

«La passerelle, en plus de soutenir les entreprises dans leurs démarches de recrutement de main-d’œuvre, favorisera l’occupation du territoire et la vitalité de nos milieux. Nous accueillerons avec empressement les travailleurs et leurs familles qui feront le choix de s’établir en Chaudière-Appalaches», a indiqué Gaétan Vachon, président de la TREMCA qui a investi près de 600 000$ pour la réalisation de ce projet.

Philippe mailloux, président de Chaudière-Appalaches Économique.

«Cette annonce est très significative pour les entreprises de la Chaudière-Appalaches qui auront dorénavant accès à une ressource et un réseau, en continu pour appuyer leurs démarches de recrutement à l’international» a ajouté Philippe Mailloux, président de Chaudière-Appalaches Économique.

Pour Clara Sabourin, de l’entreprise Frontmatec de Saint-Anselme, ce service permettra plus de souplesse pour les responsables des ressources humaines. Frontmatec a vu son chiffre d’affaires bondir de 25 M$ à 85 M$ en quelques années, avec des besoins criants en matière de main-d’œuvre.

«Lors de mission de recrutement en France, on peut recevoir jusqu’à 1000 CV par poste offert», a-t-elle indiqué. Et comme les dossiers d’immigration peuvent prendre du temps, avec beaucoup de paperasse à remplir et de règles à suivre, elle se réjouit de la présence d’un intermédiaire qui peut assumer une partie de la charge de recrutement.

Partenaires locaux

La Ville de Lévis ainsi que les organismes de développement économique de chaque MRC – CLD, SDE, etc. – servent de liens locaux avec les employeurs qui sont invités à les contacter pour plus d’informations.

Vous pouvez également visiter le site WEB : immigrecheznous.ca.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des