Bébé maltraité : Élizabeth Pelletier-Boissonneault reconnue coupable

Bébé maltraité : Élizabeth Pelletier-Boissonneault reconnue coupable
Elizabeth Pelletier-Boissonneault

JUSTICE.  > Elizabeth Pelletier-Boissonneault, une éducatrice de Sainte-Marie âgée de 24 ans, a été reconnue coupable de voies de fait avec lésion sur un bébé de dix mois.

Le verdict a été rendu ce matin au Palais de justice de Saint-Joseph par un jury composé de huit hommes et quatre femmes, et fait référence à des événements qui se sont produits à l’automne de 2016.

L’avocat de Mme Pelletier-Boissonneault, Me Yves Savard, a cependant annoncé l’intention de sa cliente d’aller en appel de cette décision.

Rappel des faits

Les faits reprochés remontent entre le 20 septembre et le 19 octobre 2016. À ce moment, Mme Pelletier-Boissonneault opérait une garderie en milieu familial dans sa maison.

Les parents du jeune bambin, qui était sous la responsabilité de l’accusé le jour, doivent se rendre deux fois à l’hôpital pour des vomissements et de la fièvre.

Lors de la deuxième visite, on détecte du sang au cerveau ce qui déclenche l’enquête qui entraînera l’accusation d’Élizabeth Pelletier-Boissonneault.

Pour sa défense, l’éducatrice, qui avait la garde de six enfants, a mentionné qu’elle était fatiguée et que la victime aurait été «couchée fort dans son parc».

L’enquête a par ailleurs démontré que l’accusée a fait des recherches sur Internet au sujet des commotions cérébrales. Également, elle aurait prétexté des problèmes de gastro-entérite dans sa garderie pour justifier les vomissements à répétition du bambin.

Pour sa part, la couronne a indiqué que ces gestes avaient mis la vie du bébé en danger, une option que les membres du jury ont refusé d’entériner.

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des