L’œuvre du futur terrain de baseball est choisie

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
L’œuvre du futur terrain de baseball est choisie
L'artiste Yann Farley et la maquette de son œuvre « Attraper l’espace ».

SAINTE-MARIE. Suivant la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement, il est obligatoire pour tout projet d’envergure d’accorder au moins 1 % de son budget à une œuvre. En ce qui a trait au futur Stade Julien Faucher de Sainte-Marie, le contrat a été attribué à l’artiste Yann Farley de Sainte-Justine, pour la sculpture « Attraper l’espace » d’une valeur de 42 228 $.

La sculpture sera une œuvre en aluminium d’une hauteur de cinq mètres. « “Attraper l’espace” est une œuvre cinétique, c’est-à-dire une œuvre comportant un élément mobile mécanisé. Nous étions deux artistes sur le concours et mon projet a été sectionné à l’unanimité pour la qualité de la conception, du concept, et pour l’étude des formes et du mouvement en référence aux sports et plus spécifiquement au baseball », a-t-il expliqué.

Avec son projet, M. Farley souhaite que le public vivra une expérience par la forme. « Le mouvement mécanique jouera avec nos perceptions visuelles », dit-il. Plus précisément, ses objectifs sont de créer une œuvre monumentale, qui soit visible de multiples points de vue, qui peut être approchée et touchée, qui prend en considération la vocation multisportive des lieux et qui incarne la fierté et le dynamisme de la communauté.

Soulignons que l’homme compte déjà près d’une vingtaine d’œuvres publiques au Québec. Notamment, son travail peut d’ores et déjà être admiré sur l’île Pozer de Saint-Georges, au Stade Honco de Charny et au Cégep de Thetford Mines.

L’artiste au travail!
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des