Un camp répit pour les jeunes

Par superadmin
Un camp répit pour les jeunes
Éric Poulin, Luc Provençal, Pierre Rodrigue, Luce Dallaire, Jean-Guy Morin, Ghislaine Doyon, Chantal Duquet, Denis Lafontaine et Catherine Duchesne.

SAINT-JULES. Grâce à un appui financier de 15 000 $ provenant de la Fondation Telus pour un futur meilleur, un Camp répit visant à aider les jeunes de 6 à 12 ans et leurs parents verra le jour en 2019. Le projet a été dévoilé aujourd’hui au Village Aventuria de Saint-Jules.

L’initiative a été baptisée « Soufflez-moi… du bonheur ». Elle a été lancée par le Club Parentaide en 2017 avec la collaboration de plusieurs intervenants du secteur de la santé, dont le CISSS de Chaudière-Appalaches, la Direction de la protection de la jeunesse, de même que la Fondation Santé Beauce-Etchemin et de Solidarité Beauce-Sartigan.

« Les camps de répit sont non seulement essentiels à faire vivre des expériences positives à nos jeunes qui en ont le plus besoin, mais aussi aux parents qui se dévouent corps et âme pour le bien-être de ces derniers », a commenté Pierre Rodrigue de la fondation.

C’est un départ!

Rappelons qu’afin de lancer le projet, deux premières fins de semaine avaient été offertes sur le site du Village Aventuria, ceci à huit jeunes à l’été 2017 et à neuf autres enfants en mai 2018.

Cette année, le Club Parentaide souhaite offrir le service de Camp répit à raison d’une fois par mois pendant toute l’année 2019. Les participants, une dizaine à chaque occasion, seront accueillis le vendredi soir et repartiront le dimanche en fin d’après-midi.

L’organisme a donc créé une programmation sur dix camps aux thématiques propres à chacun d’eux. Un saut en tyrolienne, une quête en forêt, des activités d’art-expression, l’initiation au tir à l’arc et des légendes racontées autour d’un feu de camp ne sont là que quelques exemples d’animations qui seront offertes. Le premier camp se déroulera du 25 au 27 janvier prochain sous la thématique « Plus blanc que nature ».

Selon Éric Poulin, directeur du Village Aventuria, le nouveau service fera une différence considérable dans la vie des parents ébranlés par des épreuves et sur leurs enfants, pour qui un répit du climat familial ne peut qu’apporter réconfort et ressourcement.

Il est à noter que le projet vise uniquement les enfants référés par les intervenants du CISSS de Chaudière-Appalaches. Le Club Parentaide Beauce-Centre invite les parents à parler de ce camp à leur intervenant afin de désamorcer une crise, briser l’isolement et stimuler l’enfant, en lui offrant un modèle positif dans un environnement plein-air.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des