Sondage : La CAQ solidement implantée dans Beauce-Nord

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Sondage : La CAQ solidement implantée dans Beauce-Nord
Comme caquiste, Luc Provençal obtient plus d’appuis que le député sortant André Spénard.

POLITIQUE.  > La soirée électorale devrait être de courte durée dans la circonscription de Beauce-Nord le 1er octobre prochain.

Occupé depuis 2003 par l’Action démocratique du Québec (ADQ) devenu la Coalition Avenir Québec (CAQ), le siège de Beauce-Nord restera de cette couleur à moins d’un revirement spectaculaire.

Luc Provençal, candidat de la CAQ, obtient 55,1 % des intentions de vote d’après un sondage de la firme Axiome Marketing commandé par l’Éclaireur Progrès. Sa plus proche adversaire, la libérale Myriam Taschereau, récolte 22,4 % de la faveur des électeurs.

«Cette circonscription est un château fort caquiste. On peut déjà prédire une victoire sans équivoque du parti», affirme Martin Dubé, sondeur chez Axiome Marketing.

Comparée au scrutin précédent en 2014, la CAQ a augmenté ses appuis de 4,2 %, alors que le Parti libéral a subi une perte de 14,8 %. Le Parti québécois est soutenu par 14,3 % des répondants, en hausse de 7,4 %. Québec solidaire passe de 2,9 à 4,1 %, les autres partis récoltant 4,1 % des voix versus 2,1 % il y a quatre ans.

Satisfaction et meilleur chef

Le niveau de satisfaction à l’endroit d’André Spénard, député sortant, est élevé. Plus des trois quarts (78,6 %) des électeurs sont très satisfaits (15,3 %) ou assez satisfaits (63,3 %) de son travail dans Beauce-Nord.

François Legault (CAQ) ferait le meilleur premier ministre du Québec à 50,9 %. Philippe Couillard (PLQ) arrive second à 23,5 %, suivi du péquiste Jean-François Lisée (13,3 %) et de la solidaire Manon Massé (4,1 %).

Enjeux régionaux

Dans Beauce-Nord, les enjeux prioritaires sont l’accès aux soins de santé (72,7 %) et la pénurie de travailleurs (63,6 %). Ces deux points devancent notamment le vieillissement de la population (33,3 %) ainsi que l’accueil et l’intégration des personnes immigrantes (14,3 %).

«Les pôles principaux en santé sont à Saint-Georges, Lévis, Thetford Mines et Montmagny. Beauce-Nord se situe entre ces secteurs et les gens voyagent plus pour se faire soigner. Comme la Beauce est le monde de la PME, ce n’est pas surprenant de voir des inquiétudes sur le manque de main-d’œuvre», dit Martin Dubé.

Les gens sondés approuvent la construction d’un troisième lien reliant Québec et Lévis à 94,7 %. Plus du quart des répondants (27,3 %) voit ce dossier comme une priorité.

«Les résidents sont plus près de Lévis et Québec. Beaucoup de gens vont vers ces endroits chaque jour pour travailler ou faire d’autres activités», rappelle M. Dubé.

Méthodologie

La collecte des données s’est déroulée du 15 au 18 septembre avec une marge d’erreur de 3,02 %, 19 fois sur 20. Au total, 1052 répondants ont été rejoints dans les sept circonscriptions en Chaudière-Appalaches, l’enquête regroupant aussi d’autres médias de cette région administrative.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des