Donner une voix à la population

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Donner une voix à la population
Nicole Goulet est candidate en Beauce-Nord pour Citoyens au pouvoir du Québec.

ÉLECTIONS. « Pas de promesses, que des obligations. » Tel est le slogan de Citoyens au pouvoir du Québec (CAP), rejoint par Nicole Goulet de Saint-Joseph et candidate pour le parti en Beauce-Nord aux prochaines élections provinciales.

« La plateforme de CAP est tellement brillante! Je me suis sentie interpellée. Je ne pouvais pas ne pas y aller. […] Nous voulons demander aux citoyens avant de faire quoi que ce soit. Pas de pipeline à coup de milliards, pas d’immigration à coup de millions », a-t-elle affirmé, en assurant que son parti tiendra compte des réalités et priorités des régions.

Jusqu’à maintenant, l’Abitibienne d’origine dit profiter d’un excellent accueil de la part de la population. « On ne divise pas le vote, on offre une différence. Notre clientèle cible, ce sont les 1 700 000 abstentions qui ne trouvent pas leur compte. […] Notre but est qu’on ait au moins un représentant à l’Assemblée nationale pour avoir l’occasion de rejoindre la masse. Nous avons beaucoup de bons candidats! », est-elle confiante.

Nicole Goulet invite les groupes de quatre personnes et plus à se manifester afin qu’elle puisse aller à leur rencontre et exposer ses idées. Il est possible de la contacter via sa page Facebook.

Jeunes et aînés

En ce qui la concerne, Mme Goulet est particulièrement touchée par tout ce qui touche la santé et les services sociaux. Elle est d’ailleurs porte-parole de CAP en ce qui a trait aux aînés et à la protection de la jeunesse. « On aurait besoin d’une direction de la protection des aînés. […] Les personnes âgées sont de plus en plus pauvres. Il y aurait moyen de réformer la structure à moindre coût. La structure actuelle est lourde, les profits restent en haut et rien ne change en bas », déplore-t-elle.

Dans le même ordre d’idées, elle devine que la solution de la pénurie de main-d’œuvre chez les préposé(e)s aux bénéficiaires passe par les conditions de travail. « Quarante personnes à s’occuper en une nuit, c’est inhumain! », juge-t-elle. Nicole Goulet ajoute que payer les familles pour s’occuper de leurs aînés (avec la visite occasionnelle d’un préposé) serait plus profitable pour beaucoup de gens.

Une autre idée de réforme était aussi sur le bord des lèvres de la candidate, mais elle a préféré se taire pour le moment, afin de ne pas se faire voler son idée par les autres partis.

Pour en savoir davantage, visitez le https://www.citoyensaupouvoir.ca.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des