Un nouveau programme pour former des préposés aux bénéficiaires

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Un nouveau programme pour former des préposés aux bénéficiaires
Le député Paul Busque, le vice-président du Regroupement des commissions scolaires de la région, Charles-Henri Lecours et Cindy Gendron du CISSS Chaudière-Appalaches ont expliqué les avantages du nouveau programme.

SANTÉ.  > Les quatre commissions scolaires de Chaudière-Appalaches s’unissent dans le but de proposer une formation offrant un apprentissage accru en milieu de travail pour les préposés aux bénéficiaires et auxiliaires familiaux.

Le projet est inspiré d’un modèle allemand qui permet aux élèves d’effectuer la moitié de leur formation professionnelle à l’école et l’autre moitié en milieu de travail, tout en étant rémunérés. La durée du cours est de 870 heures, soit 453 heures en centre de formation et 417 heures en milieu de travail.

Le nouveau programme «Assistance à la personne en établissement et à domicile» est le résultat de la fusion de deux programmes menant à l’obtention d’un diplôme études professionnelles (DEP) et sera proposé au CFP Pozer en Beauce-Etchemin, au CFP de l’Envolée de la Côte-du-Sud, au CFP Le Tremplin des Appalaches et au CFP de Lévis dès l’automne 2018.

Une idée proactive

En plus d’obtenir une rémunération pendant leur formation, les élèves auront la possibilité de travailler à temps partiel pour leur milieu de travail ou entreprise de stage et ainsi recevoir un revenu supplémentaire.

Les diplômés auront davantage de possibilités d’emploi et seront plus polyvalent estime le président de la CS Beauce-Etchemins, Charles-Henri Lecours. «Ils auront la possibilité d’œuvrer dans les centres hospitaliers, les centres pour personnes âgées ou handicapées, les CHSLD, les services privés, les coopératives de services à domicile, et autres.»

Selon Cindy Gendron du CISSS Chaudière-Appalaches, le fait que l’étudiant réalise ses apprentissages toujours dans le même milieu est un avantage certain. «Pour les milieux de travail, c’est intéressant d’encadrer une personne quand on sait qu’elle viendra prêter main forte à l’équipe en place. Pour la clientèle, c’est aussi rassurant de voir les mêmes visages jour après jour.»

Les préposés aux bénéficiaires et les auxiliaires familiaux sont recherchés plus que jamais dans la région. À la fin de l’année 2017, 839 postes étaient à combler en Chaudière-Appalaches. L’objectif est de former près de 90 élèves dès l’automne sur l’ensemble du territoire.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Venant NIYONGERE
Invité
Venant NIYONGERE

Puis-je connaître l’horaire d’études ? La rémunération pour le travail à temps partiel, au cours de la formation est de combien pour voir si je peux subvenir à mes besoins ?