Urgence vétérinaire : le coup de chaleur

Urgence vétérinaire : le coup de chaleur

Chaque été, aux nouvelles télévisées de fin de soirée, on apprend qu’un enfant ou un animal a été victime d’un coup de chaleur mortel. La cause la plus fréquente est celle de la voiture : la victime a été laissée dans une automobile, les fenêtres fermées ou à peine baissées, alors que la température extérieure était très élevée. Malheureusement, il s’agit d’une conduite à proscrire absolument! Sous aucun prétexte on ne doit laisser un animal, peu importe lequel, dans une voiture surchauffée. En effet, la température extérieure trop élevée finit par occasionner une chaleur du métabolisme trop importante pour que celui-ci puisse la réguler; il s’agit d’une urgence vétérinaire qui, si elle n’est pas traitée assez rapidement, peut entraîner la mort. Ne la prenez jamais à la légère!

Facteurs de risque et symptômes du coup de chaleur

Comme vous vous en doutez sûrement, le coup de chaleur survient surtout au printemps et en été, lorsque les températures montent; la cause la plus souvent mentionnée est celle de l’animal confiné dans un espace restreint, mal ventilé où la température est élevée, mais ce n’est pas le seul facteur de risque. On compte parmi ces derniers l’exposition prolongée au soleil à l’extérieur, l’absence d’eau pour se désaltérer, le fait de laisser un animal sur de l’asphalte en plein soleil, ou encore faire de l’exercice alors que la température extérieure est élevée. Notez aussi que plus votre animal est âgé ou fait de l’embonpoint, plus il est susceptible de souffrir d’un coup de chaleur; certaines maladies comme les troubles respiratoires et l’insuffisance rénale, par exemple, peuvent aussi rendre votre animal plus à risque.

Il est assez simple de repérer les principaux symptômes indiquant qu’un animal souffre d’un coup de chaleur. Ce dernier respirera rapidement, voire halètera; sa respiration sera saccadée et difficile; sa peau sera plutôt sèche et colorée; il présentera des signes de déshydratation, tels que des gencives collantes et rouges ou une salive épaisse; il peut être léthargique ou au contraire, agité. S’il n’est pas traité suffisamment rapidement, l’animal peut présenter des convulsions, de la diarrhée, des vomissements ou une perte de connaissance.

Mon animal a subi un coup de chaleur. Que dois-je faire?

Cela peut arriver à n’importe qui et ne fait pas de vous un mauvais propriétaire. La première chose à faire est de retirer votre compagnon à quatre pattes de l’endroit où il a subi le coup de chaleur. Installez-le dans un endroit calme et frais et proposez-lui de l’eau, sans toutefois le forcer à boire. Il ne faut jamais arroser votre animal ou le baigner subitement : le changement de température peut entraîner d’autres conséquences. Refroidissez votre compagnon graduellement, en le mouillant petit à petit grâce à des serviettes humides et en installant un ventilateur à proximité.

Même si vous voyez que votre fidèle ami semble renaître grâce à vos bons soins, ne négligez pas la visite chez le vétérinaire d’urgence : il est primordial que votre animal subisse un examen physique complet. En effet, certains problèmes pourraient se trouver à l’interne (cœur, cerveau, système respiratoire, etc.) et sont ainsi impossibles à déceler pour quelqu’un qui n’est pas spécialisé.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires