Bagarres à Saint-Isidore… pour la bonne cause!

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe

La deuxième édition du Gala Jeunes Espoirs Boxe Aly, qui a eu lieu le samedi 30 avril dernier, a finalement attiré un peu plus de 500 personnes. La soirée, divertissante pour les spectateurs, a surtout été remplie de fierté pour les sportifs qui ont participé aux 15 combats présentés, ceux-ci aux profits de la Fondation Rêves d’enfants.

:« Je suis sans mot, j’ai adoré ma soirée. Les gens sont restés du début jusqu’à la fin », a prononcé l’organisateur Junior Laverdière du Club de boxe Aly de Sainte-Marie.

Notamment, il informe que lorsque son boxeur Louis-David Couture s’était inscrit à son club, la première chose qu’il a dite était: « Je ne veux pas me battre. » Deux semaines après, le propriétaire lui parlait de son projet pour Rêves d’enfants et qu’il avait trouvé quelqu’un pour l’affronter. « Je voulais montrer aux gens la beauté de la boxe, avec la bonne technique. Je suis très fier de mes boxeurs et boxeuses », a conclu l’organisateur.

Parmi les participants, Laurence Boilard du club mariverain a gagné son combat contre Brenda Delisle de Robertsonville. « C’est quelque chose! Mais, sur le ring, on oublie tout. On ne pense à rien. C’est vraiment le fun d’entendre le monde nous encourager », a-t-elle affirmé.

Du Club Pro Boxe Charlevoix, Hector Morales avait accepté l’invitation de Junior Laverdière afin de prendre de l’expérience, et il n’a pas été déçu. Il a remporté son duel face à Michael Boeykens du Club Aly. « J’avais eu mon premier combat la semaine passée et j’avais perdu à cause de mon manque d’expérience. Là, j’étais davantage concentré sur mes défauts et j’ai pu mieux répondre aux attaques », dit-il, en soulevant que de prendre part à un tel événement: « Ça fait du bien! »

Pour ceux qui se posaient la question, non, Marco Côté n’a pas gagné. Cet honneur revient à son adversaire Éric Tremblay de Chicoutimi. Qu’à cela ne tienne, l’homme de culture a pu quitter le ring la tête haute. « Ça a toujours l’air facile de l’extérieur, mais la meilleure façon de comprendre quelque chose, c’est de le faire. Mes préjugés sont tombés. J’ai vu que ça demandait bien du courage et de l’humilité » a-t-il exprimé. Il avait aussi que des bons mots envers son opposant, avec qui il a partagé un verre après le combat. « Humainement, c’est quelque chose de très bien. J’ai vu des gens qui trouvaient la boxe vulgaire, mais qui ont aimé ça. C’était un gala très familial, propre et sympathique. »

Il est à noter que la somme amassée à Saint-Isidore pour la Fondation Rêves d’enfants est inconnue pour le moment. Aux amateurs, n’oubliez pas qu’un autre gala de boxe se tiendra le 14 mai à Saint-Odilon-de-Cranbourne, ceci également aux profits de Rêves d’enfants. S’y déroulera entre autres la finale des gants de bronze, laquelle opposera Jonathan Roy du Club de boxe Aly à Gabriel Duchesne du Saguenay-Lac-Saint-Jean. « C’est la relève. Il a vraiment un bon potentiel », prévient M. Laverdière.

Les billets sont en vente à l’OTJ de Saint-Odilon, au  418 464-4040, ou au club de Sainte-Marie, au 418 386-BOXE (2693). Les tables VIP pour 10 personnes sont au coût de 300 $, tandis que le prix des billets est de 20 $ en prévente ou 25 $ à la porte.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des