Un câlin svp!

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Un câlin svp!
Le 21 janvier

Le réchauffement climatique est un vaste labyrinthe sans entrée ni sortie, auquel les murs se déplaceraient sans cesse. D’une part, les citoyens espèrent de grandes choses du gouvernement, lequel s’attend à des changements d’habitudes concrets de la part de ses électeurs. À force de se lancer la balle, il ne se passe rien. Au moins, le 21 janvier, ce sera la journée internationale des câlins!

Les câlins ont un pouvoir apaisant certain, et ça peut servir:

–          Lorsque les consommateurs essaient de faire leur part en utilisant des sacs réutilisables quand ils achètent leurs produits suremballés à l’épicerie;

–          Lorsque les voitures envoient des tonnes de gaz carbonique dans l’atmosphère, mais que l’industrie n’offre pas encore de voitures électriques bon marché avec une autonomie convenable;

–          Lorsque la styromousse existe toujours, alors qu’on pourrait la remplacer par l’une des dizaines de types de papiers, cartons ou plastiques recyclables;

–          Lorsque le camion de récupération ne passe qu’une fois toutes les deux semaines, forçant les consommateurs à transformer certains matériaux récupérables en détritus;

–          Lorsque les canicules, sécheresses, inondations et ouragans accablent les populations du monde entier, pendant que Montréal choisit de déverser ses eaux usées directement dans le fleuve Saint-Laurent;

–          Ou encore, lorsqu’on achète de l’eau potable embouteillée alors que le voisin nettoie son entrée de maison avec une laveuse à pression…

Ah, je pense que je suis dû pour un câlin… Dans plusieurs situations, attendre peut aider à mettre les choses en perspective. En termes d’environnement par contre, je doute que ce soit une bonne idée. Certes, la situation est sans doute un peu moins catastrophique que ce que laissent entendre certains environnementalistes. À l’opposé, lorsque le pergélisol (qui par définition ne devrait jamais fondre) disparaît à vue d’œil en Arctique, il faut se poser de sérieuses questions.

Avant, un autre câlin peut-être? Non, attendez, une accolade crée de la chaleur. Est-ce dangereux? Je plaisante, évidemment. Le 21, collez-vous généreusement les uns aux autres! Ça en influencera peut-être certains à enfin dorloter leur planète…

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires