La lutte contre la berce du Caucase se poursuit

La lutte contre la berce du Caucase se poursuit
Exemple d’un site envahi par la berce du Caucase le long du ruisseau Fourchette

La seconde saison du projet de contrôle de la berce du Caucase dans le bassin versant du ruisseau Fourchette débutera au mois de mai.

Cette année encore, le Conseil de bassin de la rivière Etchemin (CBE) met en place une équipe afin de contrôler la propagation de cette plante exotique envahissante de part et d’autre des berges du ruisseau Fourchette.

Rappelons que la berce du Caucase est une plante toxique qui peut entraîner de graves brûlures lorsque la sève de la plante entre en contact avec la peau et est exposée au rayon du soleil. Elle a été introduite au Québec et s’étend à grande vitesse. De plus, sur le plan environnemental, elle crée la perte de biodiversité et rend les berges vulnérables à l’érosion

La première année de lutte à la berce du Caucase avait comme objectif « Zéro graine de libérée » et cet objectif a été atteint. Pour l’année 2015, le CBE souhaite diminuer le nombre d’individus présents le long du ruisseau Fourchette, tout en s’assurant qu’aucune graine ne soit libérée par les plants. Pour ce faire, une lutte chimique sera effectuée par une équipe d’experts en pesticides.

Au besoin, de la lutte mécanique sera réalisée afin couper les ombelles et ainsi éviter toutes productions de graines sur le territoire. La population riveraine sera contactée afin de signer une entente pour que l’équipe du CBE intervienne sur les propriétés privées.

Ce projet est financé par le MAPAQ ainsi que par les municipalités de Saint-Henri et Saint-Isidore.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des