Guerre conviviale au Centre Caztel

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe

Environ 400 personnes ont assisté au Karaté challenge, ainsi qu’à la 11e édition du Gala de boxe de Sainte-Marie. En tout, huit combats de karaté et douze engagements de noble art ont été applaudis, le 8 mai dernier, au Centre Caztel de Sainte-Marie.

« Ça a bien été. On a fait nos frais, et même dégagé de légers profits. Les gens ont apprécié le karaté et on avait des boxeurs de tous les poids et catégories. Il y avait beaucoup de relève! », a résumé Martin Perreault, organisateur de l’événement.

À l’opposé, beaucoup d’affrontements ont été annulés la veille de l’événement. Notamment, le combat mettant en jeu la Ceinture Beauce-Amiante, détenue par Christian Robitaille de Saints-Anges, n’a pas eu lieu. En effet, son adversaire Pierre Daigle de Sainte-Marie a dû se désister à cause d’une blessure. Christian Robitaille conservera donc la ceinture jusqu’à l’an prochain, où il est déjà prévu que le Beauceron affronte un colosse du Club de boxe de Chicoutimi. Tout comme Robitaille, il aurait une fiche de huit victoires et aucune défaite. « À Chicoutimi, il est trop fort et personne ne veut l’affronter. Ça va être une belle finale! », peut entrevoir M. Perreault.

Mentionnons que la douzième édition du gala est prévue pour le début du mois de mai 2016. Ayant été approché par plusieurs personnes à ce sujet, l’organisateur compte tenir le gala un samedi, possiblement après un souper hot-dog. « Tout le monde court le vendredi. C’est contraignant, et les jeunes ne tiennent pas toujours leur parole. Le samedi, tout le monde est plus relax. On change la formule », a-t-il affirmé, espérant en faire un événement plus familial.

Sur le ring

Entre autres, a enfilé les gants Charles Roussel, 14 ans, du Club de boxe Aly de Sainte-Marie. Celui qui vivait alors sa toute première bataille a vaincu son adversaire Alexis Cloutier de Saint-Frédéric, du club Beauce Kick Boxing de Saint-Joseph-de-Beauce. Inquiet avant d’entrer sur le ring, quinze secondes après le début du combat, Charles dit avoir gagné toute la confiance nécessaire. « Je pensais à ma technique, je voulais gagner », dit-il, conscient qu’il a su tirer profit des conseils criés par son entraîneur, Junior Laverdière.

Thomy Harvey, 14 ans, du club Pro Boxe Charlevoix, était de passage à Sainte-Marie expressément pour le gala. Malheureusement, son adversaire Shady Kharamendel du club Le Cogneur de Québec a abdiqué. « Je ne me donnais vraiment pas. Je suis déçu parce que pour moi, c’est 100 % ou rien », a-t-il soufflé. Le jeune homme s’est donc livré à un combat de démonstration (sans gagnant ni perdant) contre Samuel Bisson, 16 ans, du Club de boxe de Sherbrooke. Malgré la différence d’âge, Thomy, qui tenait son cinquième combat, n’a connu aucune angoisse. Par ailleurs, s’il est d’avis que les spectateurs étaient peu nombreux, il juge que ceux-ci se sont montrés très respectueux. « Des fois, c’est vraiment n’importe quoi et le public est très hostile, mais ce soir, les gens sont fins. »

 

Quelques résultats

Au Karaté challenge, le résultat le plus intéressant est certainement celui du combat final, où la championne canadienne Vanessa Drouin de Saint-Georges a été battue par Véronique Robitaille de Saint-Elzéar. À la boxe, le prix du meilleur combat de la soirée a été remis à Simon Laplante de Saint-Elzéar (Club de boxe Noble Art de Sainte-Marie – vainqueur par décision partagée) et Gabriel Wapachee du Club de boxe de Sherbrooke. En demi-finale, Mike Breton du Club de boxe SSG de Saint-Georges a eu raison de Pierre-Yves Vaillancourt du Club de boxe Aly de Sainte-Marie. Enfin, le dernier affrontement de la soirée a été l’affaire de Guillaume Hinse du Club Unis Boxe Beauce de Saint-Georges, devant David Lafrance du Club Vision Boxe de Lévis.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des