Vincent Chabot veut voir plus de terrain au football

Par Vincent Breton
Vincent Chabot veut voir plus de terrain au football
Vincent Chabot.

Le footballeur originaire de Saint-Patrice-de-Beaurivage, Vincent Chabot, veut jouer davantage à sa troisième saison avec le Rouge te Or de l’Université Laval.

Le jeune homme de 5’11’’ pesant 192 livres participe depuis vendredi dernier au camp d’entraînement du Rouge et Or avec comme objectif principal de décrocher une place de partant lors de la saison qui commence le 30 août avec un match hors-concours.

Joint par le Peuple avant son départ pour Québec, Vincent Chabot ne cachait pas qu’il avait hâte que le camp commence pour être en mesure de montrer ce dont il est capable.

«L’année passée, ça quand même bien été, expose l’étudiant-athlète. J’ai été habillé presque toutes les games. Là, je veux être un partant. Ça s’enligne bien, mais c’est à moi de faire ce que j’ai à faire.» L’étudiant au certificat en gestion s’entraîne d’ailleurs depuis janvier dernier en prévision de ce camp d’entraînement.

Évidemment, le demi de coin espère renouveler l’exploit de l’an dernier en remportant la coupe Vanier après une saison parfaite. Il sait que cela risque d’être tout de même difficile, mais possible compte tenu du groupe de vétérans qui devrait revenir jouer pour le Rouget et Or.

Vincent Vachon sait aussi que la saison sera longue et sûrement pleine de distractions. Dès le début, le quart arrière Alexander Skinner devra regarder les trois premiers matchs de l’Université Laval depuis les estrades, lui qui a été suspendu à la suite d’incidents dans un établissement licencié de la région de Québec.

Même s’il qualifie ces circonstances de malheureuses, Vincent Chabot garde la tête froide et s’accroche au plan de jeu. «En tant que joueur, tu dois faire ce que tu as à faire», réfléchit-il.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des