De « bien meilleurs joueurs » en cinq jours!

Hubert Lapointe hubert.lapointe@tc.tc
Publié le 6 janvier 2017

Sean Skinner

©TC Media – Hubert Lapointe

Si une personne peut montrer des techniques à des joueurs de hockey professionnels, est-ce que cette personne peut enseigner à des jeunes? Énormément! C'est du moins l'opinion des personnes qui ont participé à la Clinique de maniement de rondelle Sean Skinner. Le camp, rassemblant quelque 70 hockeyeurs des calibres novice, atome, peewee, bantam et midget, a eu lieu du 2 au 6 janvier dernier à l'aréna de Saint-Joseph.

Au programme, les jeunes ont pu observer et essayer environ 150 exercices et une quinzaine de techniques de maniement de rondelle. « Dans tous les sports, le meilleur joueur d'une équipe est son meilleur à contrôler le ballon, et quand on joue mieux, on pense mieux. Je garantis aux jeunes qu'ils seront bien meilleurs et très différents à la fin de la semaine », a promis l'invité spécial, Sean Skinner.

Qu'à cela ne tienne, les résultats ne se sont pas fait attendre. Entre autres participants, les frères Antoine et Gabriel Lessard de Saint-Georges ont confirmé avoir adoré apprendre les feintes, dont celle de Jaromír Jágr (joueur des Panthers de la Floride). « On apprend beaucoup de choses », s'est exprimé Gabriel. Leur mère Sarah Gagné a pour sa part remarqué combien chaque mouvement est décortiqué pour les jeunes et a constaté une « amélioration incroyable » dans le jeu de ses garçons.

« On trouve toujours quelque chose à améliorer avec lui. L'expérience va m'apporter beaucoup de bien. Il va m'amener à un niveau supérieur », a appuyé Maxime Covatta, un autre jeune participant.

Du côté parental, l'enthousiasme était tout aussi grand. « C'est une opportunité qu'on ne pouvait pas laisser passer. On a vu ce qu'on n'a jamais vu », a lancé des gradins Nelson Grenier, père d'un jeune sportif. « On ramasse des mâchoires par terre. Je suis impressionné par l'individu. On voit que c'est un passionné. C'est un entraînement que n'importe quel jeune devrait avoir », a complété Alain Carbonneau, autre parent de hockeyeur.

Avant Sean Skinner, on ne sait pas qu'on ne sait pas. Jeannyl Gilbert

Une expérience à répéter

Selon Jeannyl Gilbert, enseignant à l'École secondaire Veilleux et un des organisateurs du camp, il doit nécessairement y avoir des prochaines fois. « C'est un magicien sur glace. Il est allé chercher des secrets partout dans le monde et nous l'avons ici à Saint-Joseph. C'est une opportunité inouïe! », dit-il. Par contre, l'endroit du prochain passage de Sean Skinner, ceci vraisemblablement à la semaine de relâche, demeure encore à confirmer. Pour obtenir plus de détails, contactez M. Gilbert au 418 389-2315.

Il est possible d'en savoir davantage à propos de l'individu en consultant le www.skinnerhockey.com.

Sean Skinner, entouré des organisateurs Jeannyl Gilbert et Dave Paré.

©TC Media – Hubert Lapointe