Sections

Marie-Li Dion pulvérise trois records canadiens


Publié le 25 août 2017

Marie-Li Dion est en bonne position pour atteindre le titre de championne canadienne en février prochain.

©John Arano – LVD Media

Du haut de ses 17 ans, Marie-Li Dion de Sainte-Marie a battu trois des quatre records canadiens dans sa catégorie (-57 kg, Sub-Junior) en dynamophilie. L'exploit a été réalisé lors des Championnats Canada centraux, qui ont eu lieu du 18 au 20 août dernier à Québec.

Brièvement, la jeune fille a soulevé 65,5 kg (144 livres – le record était de 115) au développé couché (ou « bench press »), 128 kg (282 livres – le record était de 281) au soulevé de terre (ou « deadlift »), et 298,5 kg (658 livres – le record était de 646) pour le total des trois épreuves. Le seul qui n'ait pas été battu est celui des flexions (squat). Marie-Li a réussi à soulever 105 kg, tandis que la ligne à battre est de 115 kg. Bien sûr, les résultats lui ont donné accès à la plus haute marche du podium.

Il faut savoir qu'il reste encore des forces à la Beauceronne, parce qu'elle a refait un essai au soulevé de terre « pour le plaisir » après la compétition. Cette tentative ludique s'est terminée avec une levée de 135 kg (297 livres). C'est cependant son record officiel de 128 kg qui prévaut.

Marie-Li Dion
John Arano – LVD Media

« La compétition en général s'est très bien déroulée. Il y a uniquement le premier mouvement qui s'est révélé beaucoup plus stressant que les deux autres. La flexion de jambes est ma faiblesse pour l'instant. Ma respiration était très élevée, mes mains tremblaient, mais heureusement, j'avais tout le soutient que j'avais de besoin de mon entraîneur et mes deux collèges! », a-t-elle raconté, d'avis qu'elle n'aurait jamais pu atteindre ses buts sans son équipe.

Puis après?

Humble, Marie-Li n'était que peu intéressée par l'idée de battre des records. « Mon entraîneur et moi, nous aimons le fait que je me concentre sur les poids que je veux lever et non en comparaison avec d'autres leveuses. […] Il vaut mieux se comparer à soi-même dans ce genre de sport, la satisfaction personnelle est nettement meilleure! »

« Le stress était là. C'était une grosse compétition et j'avais de gros buts. Je voulais atteindre les quatre records et on en a eu trois », n'est pas peu fier son entraîneur Alex Groleau du Centre Energym de Sainte-Marie. M. Groleau est également d'avis que la compétition était féroce, ceci avec une centaine de compétiteurs en lice.

Les prochaines étapes pour l'étudiante en Technique de diététique à Trois-Rivières sont les Championnats canadiens à Calgary en février et les Championnats mondiaux, également à Calgary, en juin 2018.

« Avant ça, il y aura les Championnats provinciaux, mais nous misons beaucoup plus sur les canadiens. […] Mon objectif est d'arriver encore plus prête, soit d'avoir une belle technique, mais tout autant efficace. J'aimerais ressortir avec un podium bien évidemment, mais avant tout avec la fierté d'avoir tout donné ainsi qu'avoir tout réussi mes essais », dit-elle, qui aura à combiner pour la première fois cette année son entraînement et ses études collégiales.

Il est à noter qu'une autre membre de l'équipe d'Alex Groleau a terminé au premier rang de sa catégorie. Il s'agit de Sabrina Trudel, 23 ans de Saint-Anselme (Junior).