Sections

La prison pour un chauffard ayant commis des voies de fait


Publié le 7 septembre 2017

Alexandre Roy-Guévin

©Facebook

Faisant face à des accusations de voies de fait, bris de probation, conduite dangereuse et alcool au volant, Alexandre Roy-Guévin a écopé d'une peine six mois et sept jours de prison le 6 septembre à Saint-Joseph.

 

Alors qu'il devait observer une bonne conduite, l'ancien résident de Saint-Joseph s'est livré à des voies de fait à l'endroit de deux individus à Saint-Georges le 3 septembre dernier. Devant la cour, le jeune homme, qui aura prochainement 25 ans, a d'ailleurs admis les faits reprochés ainsi que les deux accusations de voies de fait et deux autres de bris de probation qui pesaient contre lui.

Ces frasques s'ajoutaient à une histoire d'alcool au volant remontant au 20 décembre 2015 à Saint-Joseph. Ivre au volant de son véhicule, Roy-Guévin a tenté de fuir les policiers, mais en vain. En lien avec cette histoire, il a aussi été reconnu coupable de conduite avec les facultés affaiblies, d'avoir omis de s'arrêter, de conduite dangereuse en plus d'avoir entravé le travail de quatre policiers.

En réponse à l'ensemble de ces quatre autres accusations, le juge Hubert Couture a aussi imposé à ce dernier une nouvelle période de probation de trois ans ainsi qu'un suivi de 18 mois. Roy-Guévin a aussi écopé d'une amende de 1000 $ sans compter les frais et d'une interdiction de conduire pour la prochaine année pour son accusation de conduite avec les facultés affaiblies.