Sections

Antony Bernard accusé de voies de fait graves sur une kayakiste


Publié le 10 juillet 2017

L'homme a été repêché dans la rivière Chaudière à Saint-Georges.

©Beauce.TV

Antony Bernard, 18 ans, a comparu à deux reprises la semaine dernière au palais de justice de Saint-Joseph. Il fait face à cinq accusations dont voies de faits graves pour avoir mis en danger la vie d'une kayakiste de Saint-Georges, Danielle Plante.

Le jeune homme a subi une première évaluation de cinq jours pour savoir s'il est apte à subir son procès. Cette évaluation a été prolongée. Il reviendra pour la suite des procédures le 22 août prochain. C'est sans surprise que la cour s'est objectée à sa remise en liberté pour le moment. Vendredi dernier, il a attaqué une kayakiste, Danielle Plante, au coeur de la rivière Chaudière. Ce dernier a tenté de retirer la veste de sauvetage de la dame pour ensuite essayer de la submerger dans l'eau à deux reprises. Il a aussi tenté de prendre sa pagaie pour la frapper. La kayakiste a convaincu l'homme menaçant de la laisser tranquille. Elle a pu regagner la rive avec son embarcation. Elle s'en est tirée avec des ecchymoses et un choc nerveux.

Quant à l'accusé, il a été repêché par les autorités près des passerelles, et ce, après de longues minutes dans l'eau. En lien avec ces événements, Bernard est accusé de voies de faits graves, de voies de faits armés et d'avoir proféré des menaces de mort ou de lésions corporelles à l'endroit de la plaignante.

Cependant, Bernard n'est peut-être pas au bout de ses peines. Il est aussi accusé d'avoir tenté de commettre un vol à Saint-Joseph le 7 juillet. La même journée, il aurait tenté de s'introduire par effraction dans une chambre de la maison d'hébergement Au Bercail de Saint-Georges, où il était hébergé temporairement.