Sections

Un travailleur à l'usine d'Olymel de 28 ans décède en direction de Vallée-Jonction


Publié le 19 mai 2017

Un homme de 28 ans décède dans l’autobus en direction de l’usine d’Olymel de Vallée-Jonction.

©Photo TC Media – archives

FAIT DIVERS. Un travailleur étranger congolais ne s’est pas réveillé à son arrivée à l’usine d’Olymel de Vallée-Jonction jeudi vers 15h30.

«L’homme se trouvait dans un autobus qui effectue le trajet de Québec jusqu’à l’usine. D’après ses collègues, il s’est endormi et lorsqu’ils ont voulu le réveiller à l’arrivée, il ne bougeait plus», a raconté Richard Vigneault, responsable des communications chez Olymel. En début d'après-midi vendredi, la Sureté du Québec a révélé l'identité de l'homme. Il s'agit de fiston Wa Kabeya.

«Il y a des manœuvres qui ont été tentées, mais en vain. Son décès a été constaté au Centre hospitalier», a dit Ann Mathieu de la Sûreté du Québec. Une autopsie sera pratiquée afin de déterminer les causes de ce mystérieux décès.

Des travailleurs sous le choc

La vingtaine d’employés de l’autobus était en état de choc après les événements. Le Programme d’aide aux employés a été mis en place avec un accompagnement psychologique pour les collègues du jeune homme. «On a ajusté la production après les avoir retournés à la maison. La famille a aussi été mise au courant du décès», a précisé Richard Vigneault Le Congolais de 28 ans était au service d’Olymel depuis un an.

Olymel organise deux transports afin d’accommoder les travailleurs, difficiles à recruter dans la région de Québec qui détient un quasi-plein-emploi. Olymel engage environ 1300 travailleurs à son usine de transformation de Vallée-Jonction. Suite à l’important investissement de l’automne 2016, elle a ajouté 160 employés à ceux déjà existants.