Vallée-Jonction de toutes les couleurs

Hubert Lapointe hubert.lapointe@tc.tc
Publié le 31 octobre 2016

La quinzième édition du Symposium de Peinture de Vallée-Jonction, tenue le week-end dernier au Centre multifonctionnel de la municipalité, a bien fait honneur aux années précédentes. Le Salon a rassemblé 40 artistes professionnels aux techniques variées provenant de la Beauce et d'un peu partout au Québec.

Selon la présidente d’honneur France Malo d’Otterburn Park (Montérégie), l'événement était accueillant et présentait une belle diversité. « Le Symposium encourage les artistes chacun dans leur style. Il n'y a pas trop d'artistes, et ce sont des artistes de qualité », a-t-elle prononcé. Comme aux éditions antérieures, la présidente avait le loisir d'inviter deux artistes de son choix. Cette fois, les élus ont été Michel Monett de Verchères (Montérégie) et Paul Saindon de Gatineau (Outaouais).

« On le dit chaque année, mais les artistes s'améliorent. C'est très coloré cette année. Les gens qui ne viendront pas auront raté une occasion de se rincer l'œil », a lancé quant à elle Marguerite Lacasse du comité organisateur. Mme Lacasse remercie entre autres les artistes et la cinquantaine de personnes qui ont pris part au souper-bénéfice du vendredi.

Les artistes qui sont ici, c'est vraiment la crème. Marguerite Lacasse

RenéeRose Pelletier-Martineau, qui était invitée par le président d'honneur l'an dernier, était de retour pour une seconde expérience à Vallée-Jonction. Elle avait amené avec elle une douzaine d'œuvres de sa nouvelle collection autochtone. « Il y a de la qualité au pied carré! C'est une belle place pour découvrir l'univers des artistes, c'est épanouissant! », a-t-elle affirmé, séduite pour une seconde fois par l'accueil et le dévouement des bénévoles.

Il faut mentionner que Mme Pelletier-Martineau a été sélectionnée pour participer au Salon national des Beaux-Arts, qui aura lieu en décembre 2017 au Carrousel du Musée du Louvre de Paris. La compétition réunira quelque 600 artistes du monde entier, dont une trentaine de Canadiens. « J'ai dit il y a 20 ans: " Un jour, je vais exposer au Louvre." Et ça va se réaliser! »