Forte collaboration et peu de plaintes

Comité de suivi du parc éolien


Publié le 18 mai 2017

Le comité de suivi s’assure de répondre aux plaintes des citoyens.

©Photo TC Media – Mizaël Bilodeau

ÉOLIEN. Le comité de suivi n’a reçu qu’une trentaine de plaintes depuis le début du Chantier du Mont Sainte-Marguerite.

L’acceptabilité sociale n’est jamais gagnée. C’est pourquoi, même au cours des travaux, le comité de suivi se réunit tous les mois afin de traiter les plaintes reçues par l’agent de liaison.

«C’est une forme de fierté pour la région. Les gens en parlent. Ils voient les travaux. Ce sera aussi l’un des parcs éoliens les plus rentables au Québec», raconte Gilbert Bilodeau, conseiller de Saint-Sylvestre et membre du comité de suivi.

«C’est la première fois que la communication est aussi présente dans un projet comme celui-là», renchérit le maire de Sacré-Cœur-de-Jésus, Guy Roy.

«Nous n’avons reçu que 30 plaintes depuis le début des travaux. Environ 7 à 8 pour le bruit du dynamitage et quelques-unes récemment pour le dégel des routes, mais ce n’est rien quand tu compares ces chiffres à d’autres parcs éoliens», explique Gilbert Bilodeau.

Normand Côté, l’un des membres du comité de suivi pour la MRC de Lotbinière, est à même de comparer son expérience avec le parc éolien des érables près de Thetford Mines. «C’est le jour et la nuit. Il y a une plus grande acceptabilité sociale ici», ajoute Gilbert Bilodeau.

Remblayer les chemins

«La structure des chemins municipaux n’était pas prête pour accueillir ce genre de trafic. À partir de cette semaine (15 mai), il y a plusieurs parties de route qui seront reconstruites par Boréa, explique Guy Roy. La collaboration de l’entrepreneur général est très bonne à l’endroit du comité de suivi.»

Les informations relatives aux travaux du Parc ce retrouvent à cette adresse: eolien-mont-sainte-marguerite.com