Quatre fois plutôt qu’une

Remise des prix du patrimoine


Publié le 17 mai 2017

COMMUNAUTÉ. Le comité de sélection a choisi le Moulin Parent, l’exposition des Fermières de Sainte-Marie, la scierie-menuiserie Alphonse-Cliche et le Domaine Taschereau à titre de lauréat des Prix du Patrimoine 2017.

Tous étaient présents dans la salle de la MRC de Sainte-Marie; les maires de la Nouvelle-Beauce, le nouveau (aussi ancien) directeur de la Sûreté du Québec, Guy Cliche, et les récipiendaires des prix du patrimoine.

Depuis 2007 la MRC collabore avec le Conseil de la culture de Chaudière-Appalaches pour remettre chaque année un prix aux initiatives de préservation du patrimoine. Le maire de Saint-Elzéar et préfet de la MRC, Richard Lehoux, a remis une plaque honorifique et des billets de spectacle aux quatre récipiendaires le mardi 16 mai.

Restauration du Moulin Parent

Bien visible aux automobilistes qui empruntent la route du Vieux-Moulin à Saint-Isidore, le moulin existe depuis 1828 et a fait l’objet de rénovations importantes de sa face extérieure au lendemain de son acquisition par les nouveaux propriétaires Romain Girard et Kostas Grusudis en 2012. Bien que l’aménagement paysager ne fait pas partie des critères, le comité de sélection a souligné le travail de ce côté. Il n’est pas possible de visiter l’intérieur du moulin, mais l’admirer

Interprétation et diffusion

Les fermières de Sainte-Marie ont reçu les honneurs pour leur exposition «D’hier à aujourd’hui» présentée de septembre à décembre 2015 afin de souligner leur 95e anniversaire. Les 151 pièces artisanales ont même fait l’objet d’une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. La population est invitée le 18 juin à célébrer la journée du internationale du tricot à la Maison Pierre-Lacroix.

Porteurs de tradition

François Cliche de Vallée-Jonction s’est vu remettre le lauréat pour les activités traditionnelles qu’il tient à la scierie-menuiserie Alphonse-Cliche. Cette entreprise familiale de 4e génération opère depuis 1903. François Cliche travaille le bois avec des machines d’origine datant de 1917 et 1934. Ni les incendies ni les inondations ne sont parvenus à mettre un terme à la plus vieille entreprise de Vallée-Jonction encore en activité. «Lâchez un coup de fil avant, mais vous êtes les bienvenu à l’atelier en chaloupe ou en voiture», a blagué François Cliche.

Prix paysage

La mise en valeur de la plaine inondable de l’ancien domaine seigneurial Taschereau a reçu le prix de la «Préservation et mise en valeur du paysage». Un écorefuge, une passerelle d’observation de 270 m, des trottoirs de bois submersible et des panneaux d’interprétation sont aménagés dans ce parc écologique de 53 hectares.

«C’est une pièce asse unique de notre patrimoine», a déclaré Denis Sylvain lors de la remise du prix. «Il faut aussi souligner le travail de nos 43 bénévoles, du laveur de vitres jusqu’aux planteurs d’arbre.»

Le 16 juin aura lieu l’inauguration officielle du Domaine Taschereau. Les gens sont invités à un petit goûter vendredi à 11h à la Chapelle Sainte-Anne. «On pensait pouvoir terminer l’aménagement de l’étang et du milieu humide avant ça, mais ça n’a pas été possible à cause des inondations», a décrit Mathieu Turcotte, membre du conseil d’administration du Domaine Taschereau.