La région croît moins vite qu’ailleurs au Québec

Mathieu Galarneau mathieu.galarneau@tc.tc Publié le 5 octobre 2015

La MRC de la Nouvelle-Beauce, dont le point central est Sainte-Marie, voit sa population croître de 11,3% en moyenne depuis 2011.

©TC Media - Archives

DÉMOGRAPHIE. La population de Chaudière-Appalaches continue de croître, mais à un rythme plus lent qu’ailleurs au Québec, évalue l’Institut de la Statistique du Québec (ISQ).

Ce sont les MRC de la Nouvelle-Beauce et de Lotbinière qui ont les plus fortes croissances, alors que pas moins de quatre MRC du territoire gèrent une décroissance de leur population. Signe des temps, Lotbinière et Nouvelle-Beauce représentent de plus en plus la nouvelle banlieue de Québec, alors que Lévis, Bellechasse et Beauce-Sartigan connaissent également des hausses.

La MRC Robert-Cliche, quant à elle, est pratiquement stable, affichant une décroissance annuelle moyenne de -0,2% de 2011 à 2014. La population totale de la région s’établit à 419 755.

Statistique encourageante, le taux de chômage demeure le plus bas de toutes les régions du Québec à 5,3% pour 2014. Par contre, Chaudière-Appalaches affiche le taux de faible revenu le plus bas pour les familles monoparentales.

Malgré cela, le PIB de la région présente une hausse par rapport à l’année précédente, deuxième meilleure performance après le Nord-du-Québec.

Toutes les données sont disponibles sur le site de l’ISQ.

La région croît moins vite qu’ailleurs au Québec

Mathieu Galarneau mathieu.galarneau@tc.tc Publié le 5 octobre 2015

La MRC de la Nouvelle-Beauce, dont le point central est Sainte-Marie, voit sa population croître de 11,3% en moyenne depuis 2011.

©TC Media - Archives


DÉMOGRAPHIE. La population de Chaudière-Appalaches continue de croître, mais à un rythme plus lent qu’ailleurs au Québec, évalue l’Institut de la Statistique du Québec (ISQ).

Ce sont les MRC de la Nouvelle-Beauce et de Lotbinière qui ont les plus fortes croissances, alors que pas moins de quatre MRC du territoire gèrent une décroissance de leur population. Signe des temps, Lotbinière et Nouvelle-Beauce représentent de plus en plus la nouvelle banlieue de Québec, alors que Lévis, Bellechasse et Beauce-Sartigan connaissent également des hausses.

La MRC Robert-Cliche, quant à elle, est pratiquement stable, affichant une décroissance annuelle moyenne de -0,2% de 2011 à 2014. La population totale de la région s’établit à 419 755.

Statistique encourageante, le taux de chômage demeure le plus bas de toutes les régions du Québec à 5,3% pour 2014. Par contre, Chaudière-Appalaches affiche le taux de faible revenu le plus bas pour les familles monoparentales.

Malgré cela, le PIB de la région présente une hausse par rapport à l’année précédente, deuxième meilleure performance après le Nord-du-Québec.

Toutes les données sont disponibles sur le site de l’ISQ.