Les membres de la Caisse de Beauce-Centre se résignent à l’inévitable


Publié le 20 avril 2017

Marie-Pier Lessard a signé l’engagement solennel à titre de nouvelle membre du Conseil d’administration de la Caisse Desjardins de Beauce-Centre.

©Photo TC Media – Mizaël Bilodeau

DESJARDINS. Les bons résultats de 2016 ne suffisent pas à cacher le fatalisme des membres.

La salle l’IncomParé du Centre funéraire de Saint-Joseph-de-Beauce était bien remplie lors de l’Assemblée générale annuelle de la Caisse de Beauce-Centre.

Les résultats financiers sont plutôt positifs dans le contexte actuel d’un fort endettement des ménages et d’un bas taux d’intérêt. C’est ce qui se dégage des résultats financiers de la Caisse qui affiche un excédent d’exploitation de 2,5 M$ et enregistre sous forme de ristournes de dons ou de commandites 673 587$ retournés à la communauté.

«Une partie de ce 2,5 M$ sera investie dans le capital humain afin de préparer la relève des employés», a expliqué Sophie d’Anjou, directrice générale de la Caisse de Beauce-Centre. La Caisse anticipe plusieurs retraites dans le moyen terme.

Les chiffres sont implacables. Les guichets automatiques de Saint-Frédéric et Saint-Odilon-de-Cranbourne sont en deçà du seuil d’utilisation de rentabilité à peine quelques mois après la fermeture du comptoir de Saint-Frédéric en novembre dernier. «Le seuil comprend tous les frais d’immobilisation et d’entretien», a répondu Sophie D’Anjou.

Même si les guichets de Saint-Joseph et Tring-Jonction vivotent au-dessus de ce seuil, leurs nombres de transactions continuent de diminuer. Cette situation augure mal pour les années à venir. 96% des transactions s’effectuent actuellement ailleurs qu’au dernier comptoir de la Caisse de Beauce-Centre.

 «Il y a eu plusieurs irritants au guichet automatique de Saint-Frédéric. On a fait des ajustements en conséquence», a avoué également Martin Groleau, président du Conseil d’administration de la Caisse Desjardins de Beauce-Centre.

Le service de taxi jusqu’au point de service et le déplacement d’un conseiller à la Villa Royale ont notamment été appréciés pour pallier la perte de proximité de la Caisse.

Nouveaux terminaux

«La région de Chaudière-Appalaches sera la première au Québec à recevoir les nouveaux guichets», a dit Martin Groleau lors de l’Assemblée générale annuelle de la Caisse le 19 avril. «Ils remplaceront ceux qu’on a actuellement. Ils arrivent à la fin de leur vie utile.»

Il y aura trois types de nouveaux guichets. L’un ne pourra effectuer que des retraits, le deuxième des retraits et des dépôts et le dernier sera complet et offrira plusieurs services aux membres.

Le Conseil d’administration de la Caisse décidera selon plusieurs critères lequel d’entre eux sera préféré pour les cinq guichets actuellement sur son territoire.

Marie-Pier Lessard de Saint-Joseph a nouvellement été élue au sein du Conseil d’Administration de la Caisse.