Sections

La moitié des restaurants ont fermé à Tring-Jonction


Publié le 12 octobre 2017

Le Marmiton est l’un des deux restaurants de Tring-Jonction qui a cessé de recevoir des clients en 2017.

©Photo TC Media – Mizaël Bilodeau

ÉCONOMIE. Le Marmiton en janvier et le Resto 112 en août ont mis la clé dans la porte. 

Cindy Lessard s’est occupé du Marmiton depuis une dizaine d’années, mais les ventes n’étaient plus au rendez-vous. Le restaurant employait quatre cuisinières à temps plein et une dizaine de serveuses à temps partiel. Il ouvre toujours lors de certaines occasions, le dimanche. Les organismes communautaires, tels que les Lions, réservent pour leurs réunions. Le restant de la semaine, il est fermé. «Je l’ai loué à d’autres, mais à trois reprises je l’ai repris. J’entends encore des gens me demander s’il va rouvrir, mais je ne pense pas», explique Cindy Lessard. Elle a ajouté à son deuxième commerce, le Marché Bonichoix, un comptoir de mets pour emporter et une popote roulante, pour répondre aux besoins des personnes âgées.

Le Resto 112 est lui aussi fermé, mais pour des raisons qui ne sont pas liées à sa viabilité financière.

La Pizzeria Tring et l’Hôtel National sont les deux restaurants qui restent. «Depuis que nous avons rénové, il y a plus d’achalandage. Je pense que l’économie du village va tout de même bien», a dit Claude Lehoux, copropriétaire de la Pizzeria Tring.