Sections

L’équipe Bolduc sollicite un deuxième mandat à Saint-Victor


Publié le 28 septembre 2017

Gino Vachon, Jonathan V. Bolduc, Xavier Bouhy, Jérôme Bélanger, Dany Plante, Nancy Lessard et Louise Sénécal se présenteront sous la bannière de l'équipe Bolduc.

©Photo gracieuseté

Le maire sortant de Saint-Victor, Jonathan V. Bolduc, a annoncé qu’il se présentera de nouveau au poste de maire lors des élections municipales qui auront lieu cet automne.

Il en va de même pour la grande majorité des membres de son équipe. En effet, Xavier Bouhy, Gino Vachon, Louise Sénécal, Jérôme Bélanger et Nancy Lessard ont soumis leur candidature à titre de conseillers municipaux. Seul Marco Poulin ne sera pas de retour. Dany Plante lui succédera à titre de candidate pour l’équipe Bolduc. «Je suis ravi de la qualité de nos candidatures, chaque personne ayant des forces et un parcours spécifique utile à la gestion des dossiers municipaux, d’âges variés et au surplus cette fois, nous proposons la parité hommes-femmes, une première à Saint-Victor», a déclaré M. Bolduc.

Celui-ci revient également sur les engagements qu’il avait pris lors des élections de 2013. «On a présenté des engagements majeurs, mais réalistes, soit d’amorcer l’asphaltage progressif des rues et des chemins de terre, de ramener le VIC Action et les séances de conseil télévisées et sur BeauceTV, de créer un fonds de protection du Lac Fortin, de créer un comité consultatif en ligne et enfin, d’établir un plan de gestion de la dette. On a asphalté plus que jamais en 4 ans, non seulement en payant comptant, mais on a aussi remboursé 41 % de la dette municipale», a-t-il ajouté.

Engagements

L’équipe Bolduc souhaite poursuivre dans la veine au cours des quatre années à venir. Elle s’engage notamment à poursuivre l’asphaltage progressif du réseau routier et la mise aux normes du réseau d’eau public. L’amélioration de la qualité de vie fait aussi partie du programme, que ce soit au niveau de la culture, des loisirs, des parcs ou des sports. Parmi ses objectifs, figurent aussi la poursuite du plan de gestion de la dette afin de geler les taxes foncières du présent rôle d’évaluation, l’adoption d’un système d’éclairage durable et moins onéreux ainsi que l’aménagement d’une nouvelle zone industrielle.