Sections

La pluie retarde l’épandage et les semences


Publié le 15 mai 2017

La pluie retarde la saison des semences dans Beauce-Nord.

©Photo TC Media – Mizaël Bilodeau

AGRICULTURE. La pluie contraint les agriculteurs à ne pas sortir dans les champs. 

Le producteur de grains Marc-André Vallière de Saint-Bernard a préféré ne pas se rendre dans les champs épandre le fumier afin d’éviter de compacter le sol: «Les drains sont pleins. Il y a certaines terres qui sont plus sèches que d’autres, mais plutôt que de prendre le risque que tout l’azote se ramasse dans les cours d’eau, on va attendre un peu», a-t-il commenté au téléphone. Il lui laisse suffisamment de la place dans sa fosse à purin pour attendre le retour du beau temps prévu le mardi 16 mai. Avec ses 50 hectares en culture, Marc-André Vallière aurait déjà semé à ce temps-ci de l’année. «C’est sûr que la saison est en retard», a-t-il ajouté.

Il y a des secteurs qui sont en retard d’environ sept jours, d’autres comme aux Fruits de la Colline à Sainte-Marie, on parle plus de trois jours», a décrit Frédéric Poulin, responsable aux communications à la section de Chaudière-Appalaches de l’Union des producteurs agricoles (UPA).

Saints-Anges

«On fait des petits voyages pour éviter que les citernes à fumier débordent. On attend toujours le retour du beau temps», a dit Marius Cloutier, producteur de Grains de Saints-Anges. «Ce n’est pas catastrophique, dans la région, les agriculteurs sèment le soya et le maïs autour du 15 à 20 mai.»

La pluie de dimanche et lundi retardent une fois de plus les travaux dans les champs.